• Ananias et Saphira (visuels)

    La vérité l'emporte
     
    Il était une fois un homme du nom d'Ananias. Avec sa femme Saphira, il vivait si tranquille à la maison. Il était très calme et dévoué!
     
     
    Il était d'usage dans l'église que les gens qui en faisaient partie apportent leurs dîmes et les offrandes, en guise de remerciement.
     
     
    Parfois, bien sûr, ils ont également apporté, et démontré avoir de la joie à le faire.
     
     
    Ils ont donc décidé de vendre une propriété, mais ils ne voulaient certainement pas leur céder tout le prix de la vente compte tenu du prix de grande valeur. Et c'est ce qui s'est passé.
     
     
    Cela représentait une énorme somme d'argent, ainsi il a proposé de l'offrir dans la Maison de Dieu. Mais en accord avec sa femme, ils ont caché une partie de l'offre, et ce serait le reste qu'ils ont déposeraient aux pieds des apôtres.
     
    En arrivant devant Pierre, il mit à ses pieds la somme, croyant que tout était caché.
     

    Mais Pierre, rempli du Saint-Esprit, a demandé à l'homme: - «Ananias, pourquoi as-tu menti à Dieu afin de cacher consciencieusement une partie de l'offre? Pourquoi permettre à Satan d'entrer dans ton cœur?
     
    Immédiatement après avoir entendu ces paroles, et même avant que Ananias ne puisse répondre, il a eu une attaque,il est tombé et mourut.
     
     
    Quelques jeunes hommes qui étaient là, étant donné qu'il était mort, l'ont couvert et l'ont emmené pour être enterré. Et tous ceux qui étaient là et ont vu ce qui s'est passé ont été frappés d'une grande crainte de Dieu!
     
     
    Trois heures plus tard .... par la même porte d'entrée, vient Saphira  - femme d'Ananias, sans savoir ce qui est arrivé à son mari.
     
     
    Elle livre naturellement leur offre. Pierre la questionne et lui demande de confirmer le montant exact de la vente. Elle confirme volontiers que la maison avait été vendue par la valeur indiquée par lui. Et il est logique que l'offre ne corresponde pas à la valeur des ventes.
     
    Alors Pierre dit - "Saphira, qu'est-ce qui a permis de faire que, en accord avec ton mari, Satan a rempli ton cœur, et tu viennes ici pour mentir à l'Esprit Saint? Regarde près de la porte, les pieds de ceux qui ont enterré ton mari ... et maintenant c'est ton tour! "
     
     
    Et après avoir entendu sa sentence, elle tomba et mourut. Lorsque les jeunes sont entrés, ils l'ont retrouvée morte et l'ont conduit pour être enterré à côté de son mari.
     
    Et de tous ceux qui étaient présents, et ceux qui les connaissaient, ont été saisis d'une grande peur!
     
    Conclusion
     Le péché d'avarice conduit à l'hypocrisie et au mensonge. Le Diable, ennemi de Dieu et ceux qui le suivent, leur a proposé la tromperie. Satan a suggéré, Ananias et Saphira, ont accepté et mis en œuvre le plan de l'adversaire. L'infraction contre l'Église, habitée par l'Esprit Saint, est un péché. (Actes 9:5)

    Ils n'avaient pas été contraints de vendre la propriété, ils devaient aussi offrir.
    Mais ils voulaient l'honneur de présenter une offre large qui ne corresponde pas à la valeur vendue. La discipline de l'église dépend aussi d'un acte de Dieu, et son œuvre rédemptrice et de régénération, de guérison et de la résurrection de l'amour et de la justice.

    La crainte est importante puisque: 1) elle éloigne l'hypocrisie et le péché de l'église (Actes 5.13),
    2) elle augmente la sainteté et la sincérité.
    (II Corinthiens 7:11)
    3) elle crée un esprit humble et obéissant (Actes2.42-43),
    4) elle confirme la présence réelle de Dieu.

    L'obéissance à Dieu évite la tentation. Ici, nous voyons «Église» le mot comme étant un rassemblement de croyants dans un lieu particulier en faveur de la recherche de Dieu, sans distinction de race, de couleur, le dialecte, la position sociale, etc!
     
    « La femme adultèreLe livre des Actes (visuels) »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter