• Vidéo

     


    Leçon
    Ce guide du curriculum de l'école du dimanche fait partie d'un ensemble de leçons de 254 leçons pour l'école du dimanche, disponible sur www.gospelhall.org.


    Titre de la leçon: Paul répond au péché d'Onésime

    Thème: Christ le substitut / Dette due / Prix payé

    Lecture: Philémon 1-25

    Verset à mémoriser: Philemon 18
    Texte du verset à mémoriser: S'il t'a fait du tort ou te doit, mets cela à mon compte.

    Accroche:

    Point 1: Paul était prisonnier à Rome. Pourtant avec une certaine liberté. Il écrit maintenant à son camarade et ami Philémon, à Colosse, avec une mission sur le cœur. Après des salutations et de véritables encouragements pour son ami et les autres, il arrive au principal objectif de l'écriture de la lettre.
    Point 2: Onesime était un esclave de Philémon, mais il avait volé son maître et s'était enfui. Paul demande que la punition due à la fugue soit éffacée pour le coupable. Paul le renvoie (maintenant sauvé et cher) sachant que Philémon a le droit de faire ce que la loi exige du délinquant - mais en espérant que sa miséricorde sera manifestée.
    Point 3: Paul donne à Philémon toutes les raisons de montrer cette grâce car il est prêt à payer lui-même le prix entier. Néanmoins, Onesime devait y aller seul (personne d'autre ne pouvait aller pour lui!) Onesime devait se jeter à la merci de celui qu'il avait offensé. Mais Dieu merci, Onésime pouvait prétendre qu'il y en avait un autre qui était le garant du paiement intégral.
    Point 4: Notez la confiance que Paul avait en tentant cette réconciliation au v21. Il connaissait l'homme qui avait été offensé, et il savait qu'il ferait encore plus que ce que Paul cherchait. Comme celui que nous avons offensé, 'À Dieu soit la gloire - pour grandes choses qu'Il a faites' etc.

     
     
    Aides visuelles
    série d'images extraites du site Free Bible Images

    Paul répond au péché d'Onésime

     
    Activités
     
     
    Lettre de nouvelles
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos
     
     
     
    Leçon

    8_Trial de Jésus

    Référence de la Bible: Marc 14: 53-15: 20 ; Luc 22: 54-23: 25 ; Jean 18: 12-19: 16

    Emphase suggérée: Être blâmé pour quelque chose que vous n'avez pas fait.

    1 étude de fond_BBB 2 histoire introduction_bbb 3 Raconter l'histoire_BBB 4 questions d'examen_BBB 5 activités d'apprentissage_BBB 6 Autres ressources en ligne_BBB


    Résumé de l'histoire:

    Après son arrestation, Jésus a été traduit devant un certain nombre de tribunaux civils et religieux. C'est au cours de ces épreuves que même l'un des amis les plus proches de Jésus, Pierre, a eu peur et a dit aux gens qu'il ne connaissait même pas Jésus. Judas a vu les conséquences de ce qu'il avait fait et s'est pendu. Les accusations portées contre Jésus étaient fausses, mais les dirigeants juifs ont persisté parce qu'ils voulaient sa mort. Enfin, Pilate (le gouverneur romain) a cédé aux demandes du peuple et a condamné Jésus à la peine de mort par crucifixion.

    Étude de fond:

    Les quatre écrivains évangéliques abordent le procès de Jésus sous différents angles et insistent sur différents événements. Parfois, un écrivain place les choses par ordre d'importance plutôt que chronologiquement. Cela peut rendre les comptes rendus difficiles à assembler. Lisez les quatre évangiles pour avoir une image complète. Inclure Matthieu 26: 57-27: 26 .

    C'est lors des différentes comparutions devant le tribunal que Pierre le renia ( Matthieu 26: 69-75 ; Marc 14: 66-72 ; Luc 22: 54-62 ; Jean 18: 15-18, 25-27 ).

    Judas, a vu les conséquences de ce qu'il a fait et s'est pendu ( Matthieu 27: 1-10 ). Actes 1: 15-20 décrit plus finement sa fin.

    Le Sanhédrin - La direction juive. Il était composé de trois groupes principaux. Les «chefs des prêtres» comprenaient le grand prêtre au pouvoir (Caïphe) et l'ancien ancien grand prêtre (Annas, beau-père de Caïphe). Les «anciens» étaient des membres laïcs du Sanhédrin. Les «professeurs de la loi» étaient des érudits juifs du jour. Le droit romain limitait le pouvoir du Sanhédrin. Le Sanhédrin n'était autorisé à appliquer la peine capitale.

    Gouvernement romain - Des responsables ont été nommés dans des régions pour maintenir l'ordre parmi les nombreuses nations conquises vivant sous la domination romaine. Pontius Pilate était le gouverneur romain de Judée (26-36 après JC). Sa résidence était à Césarée, sur la côte méditerranéenne, mais il était à Jérusalem pendant la Pâque pour éviter des ennuis au grand nombre de Juifs rassemblés pour l'occasion. Pendant son séjour, il séjourna dans le magnifique palais construit par Hérode le Grand près du temple. Marc se réfère à ce palais comme le "Praetorium" ( Marc 15:16 ). Hérode Antipas était un autre gouverneur. Son quartier général principal se trouvait à Tibère, sur la mer de Galilée, mais, comme Pilate, il était venu à Jérusalem à cause des foules de la Pâque.

    1. Procès juif : 
      Audience préliminaire devant Anne, l'ancien grand prêtre ( Jean 18: 12-14, 19-23 ). Anne a essayé de faire admettre Jésus à de faux enseignements. Il aA fini par faire frapper Jésus et l'a ensuite envoyé à Caïphe.
    2. Procès devant Caïphe, le souverain sacrificateur et le Sanhédrin ( Marc 14: 53-65 ): 
      Ils n'ont pu trouver aucune preuve solide contre Jésus. Caïphe lui a finalement demandé carrément s'il était le Christ. Jésus a dit: "Je le suis." C'était considéré comme un blasphème et digne de mort. On lui a bandé les yeux, et on lui a donné des coups de poings et des coups. 
      (Action finale du Conseil mettant fin à la session de toute la nuit ( Marc 15: 1 ). Jésus est déclaré coupable, ligoté à nouveau et envoyé à Pilate.)
    3. Procès romain: 
      Procès devant Pilate ( Marc 15: 2-5 ). Pilate considérait Jésus comme un problème religieux juif et non pas civil. Il était étonné que Jésus ne se soit pas défendu. Quand Pilate a appris que Jésus venait de Galilée, il était heureux de l'envoyer à Hérode Antipas, qui gouvernait cette région. Bien que le passage de Marc ne mentionne pas le temps passé avec Hérode Antipas (paragraphe suivant), il semble que Pilate ait renvoyé Jésus pour le faire revenir à nouveau par Hérode Antipas.
    4. Procès devant Hérode Antipas (ceci est seulement enregistré par Luc dans Luc 23: 6-12 ): 
      Hérode avait entendu parler de Jésus et voulait voir un miracle. Lui et ses soldats se sont moqués de Jésus et lui ont mis une robe. Puis ils l'ont renvoyé à Pilate.
    5. Le procès devant Pilate s'est poursuivi et s'est achevé ( Marc 15: 6-15 ; Luc 23: 13-25): 
      Pilate n'avait aucune raison de condamner à mort les juifs mais la foule réclamait la crucifixion. Pilate a donné le choix à la foule frénétique et ils ont choisi un meurtrier pour être libéré à la place de Jésus. La femme de Pilate lui a dit qu'elle avait des rêves et que Jésus était innocent. Finalement, quand Pilate a vu que la foule devenait méchante, il s'est lavé cérémonieusement les mains de la situation. Il fit fouetter Jésus et le livra pour qu'il soit crucifié.

    Le nom de «roi Hérode» apparaît quelques fois dans le Nouveau Testament. Voici la description de trois d'entre eux:

    1. Hérode le Grand- (37-4Av JC) roi au moment de la naissance de Jésus. Visité par les sages. Dans une tentative de tuer l'enfant Jésus, il ordonna de tuer des garçons juifs âgés de moins de deux ans. Matthieu 2: 1-15
    2. Hérode Antipas - (4Av JC-AD39) Il a mis à mort Jean-Baptiste ( Matthieu 14: 1-12 ). Pilate lui envoya Jésus avant sa crucifixion ( Luc 23: 7-12 ).
    3. Hérode Agrippa I (AD 37-44). Il a tué Jacques et a été jeté Pierre en prison. Frappé par un ange et mangé par des vers ( Actes 12: 1-24 ).

    Manière d'introduire l'histoire:

    Demandez aux enfants de partager avec les élèves les moments où ils ont été blâmés pour quelque chose qu'ils n'avaient pas fait. Si vous avez une histoire à raconter dans votre vie, cela ajouterait beaucoup à la leçon. Parlez de ce que vous avez ressenti. "Dans l'histoire d'aujourd'hui, nous allons apprendre à un moment où Jésus a été blâmé pour quelque chose qu'il n'avait pas fait." 

    L'histoire:

    Avez-vous déjà vu une image de Jésus sur la croix? Jésus était un homme bon alors qui a décidé qu'il mourrait sur une croix? Comment est-ce arrivé?

    Aujourd'hui, parlons de comment et pourquoi Jésus est venu mourir sur une croix.

    Avant de mourir sur la croix, Jésus passa du temps avec ses amis les apôtres. Un soir, ils ont partagé un dîner spécial. Comme c'était la dernière fois qu'ils mangeaient ensemble, ce repas s'appelle la «Cène».

    Au souper, Jésus dit à ses amis qu'il mourrait bientôt. Jésus leur a dit que même s'ils étaient ses amis, ils se sauveraient tous quand il aurait des ennuis.

    Les apôtres ne croyaient pas que cela puisse arriver. Pierre a dit à Jésus qu'il n'y avait aucun moyen de quitter Jésus. Jésus a dit à Pierre d'attendre et de voir. Il a dit que Pierre le renierait trois fois avant d'entendre le chant d'un coq. Pierre n'arrivait tout simplement pas à croire que cela puisse arriver.

    Plus tard, Jésus est allé dans un jardin pour prier et des soldats sont venus et l'ont arrêté.Ils l'ont attaché et emmené chez les chefs religieux. D'abord à Annas, puis à Caïphe. Certaines personnes et certains chefs religieux ont menti et ont dit que Jésus avait fait beaucoup de mauvaises choses. Ils n'aimaient pas que Jésus ait dit qu'il était le roi des Juifs.

    Les chefs religieux étaient tellement en colère contre Jésus qu'ils ont décidé de l'emmener devant le gouverneur romain et de lui dire de faire tuer Jésus.

    Le gouverneur romain s'appelait Pontus Pilate. Les chefs religieux ont dit à Pilate: "Nous demandons que Jésus soit crucifié!"

    “Crucifié?” pensa Pilate. “Seuls les pires criminels ont été punis d'avoir été mis sur une croix et crucifiés pour mourir.” Pilate a continué à poser des questions à Jésus sur ce que les chefs religieux disaient, mais Jésus n'a même pas essayé de se défendre.

    Pilate ne voulait pas vraiment crucifier Jésus alors il leur dit de le conduire avec un autre gouverneur, Hérode Antipas.

    Hérode Antipas ne se moquait que de Jésus. Lui et ses soldats ont fabriqué une couronne d'épines et l'ont placée sur Jésus. Ils ont également mis une robe et sur lui pour se moquer de lui ,pour avoir été appelé le roi des Juifs.

    Pendant que tout cela se passait, où pensez-vous que les amis de Jésus étaient? Pensez-vous qu'ils essayaient d'aider Jésus?

    Non, ils étaient juste confus et effrayés. Certaines personnes ont vu Pierre et lui ont demandé s'il connaissait Jésus. Il craignait que s'il disait qu'il connaissait Jésus, les gens puissent lui faire du mal, tout comme ils faisaient du mal à Jésus. Alors Pierre a nié connaître Jésus. Deux autres fois, les gens remarquèrent Pierre et lui demandèrent s'il connaissait Jésus. À chaque fois, il a dit «non». Enfin, après la troisième fois, devinez ce que Pierre a entendu? Il a entendu un coq chanter! C'était comme Jésus avait dit que cela arriverait!

    Pendant ce temps, Jésus avait été renvoyé à Pilate. Les dirigeants juifs et de nombreuses personnes ont exigé que Jésus soit crucifié.

    Pilate n'a pas aimé que beaucoup de gens soient en colère et crient. Il a eu une idée.Pilate a sorti un très mauvais prisonnier nommé Barabbas. Il a mis ce très mauvais homme à côté de Jésus et a demandé à la foule de choisir lequel devrait être libéré. La foule dirait sûrement que Jésus devrait être libéré! Mais non, la foule était si en colère qu'ils ont commencé à crier pour que le méchant soit libéré et pour que Jésus soit crucifié.

    Pilate en avait finalement assez. Il a laissé Barabbas, le méchant homme, libre.

    Alors Pilate a appelé ses soldats. Il a dit: «Emmène Jésus. Battez-lui le dos avec un fouet, mettez-le sur une croix et laissez-le là jusqu'à ce qu'il meure.

    Jésus a plus de pouvoir que Pilate ou le peuple en colère ou même les soldats. Jésus. Si Jésus le voulait, il aurait pu arrêter tout le monde.

    Mais Jésus ne les a pas arrêtés. Il a laissé les soldats l'emmener, Jésus pensait à tout le monde qui a déjà commis quelque chose de mal (péché). Jésus aime beaucoup toutes les personnes dans le monde!

    Quiconque a déjà péché mérite d'être puni. Cela signifie même vous et moi. Mais au lieu de laisser tout le monde être puni, Jésus a pris une GRANDE punition pour nous tous. Jésus est mort sur la croix pour que nous puissions tous être pardonnés de nos péchés au lieu d'être punis pour nos péchés.

    Et c'est comme ça que Jésus est envoyé à la croix.

    Façons de raconter l'histoire:

    Cette histoire peut être racontée en utilisant une variété de méthodes. Restez toujours fidèle aux faits énoncés dans la Bible, mais aidez les enfants à comprendre son sens en utilisant des pièces de théâtre, des aides visuelles, une inflexion de la voix, des interactions et / ou des émotions de l'élève. 

    Cliquez ici pour télécharger le diaporama ou cliquez ici pour télécharger les images à imprimer . Chaque enseignant est unique, utilisez uniquement les illustrations qui correspondent le mieux à la façon dont vous racontez l’histoire dans cette leçon. Trop d'illustrations peuvent prêter à confusion. Éliminez donc toutes celles qui couvrent d'autres histoires ou des détails que vous ne souhaitez pas souligner dans cette leçon. 

    Questions de révision:

    1. Quel disciple a nié connaître Jésus trois fois? Pierre
    2. Jésus a-t-il bénéficié d'un procès équitable? Non
    3. Quel gouverneur romain a condamné Jésus à la mort? Pontius Pilate

    Activités d'apprentissage et bricolage:

    Activités:

    • Nommer un "juge". Le juge devrait demander à la classe de faire la liste de tout ce que Jésus a bien fait, puis de leur demander de faire la liste de ce qu'il a mal fait. Discutez du fait qu'il n'a rien fait de mal, mais il a quand même souffert pour nous ( 1 Pierre 2: 21-22 ).
    • Chantez «Je serai un ami de Jésus» ou demandez à quelqu'un de venir en classe et enseigner ce chant aux enfants.
    • Citez des situations où nous pourrions nier le Christ (ne pas dire à des amis que nous sommes chrétiens, etc.) Discutez de ce que Pierre a dû ressentir. Nous reparlerons plus sur lui plus tard.
    • Utilisez un grand papier pour dessiner des scènes de l'histoire d'aujourd'hui. Attribuez à chaque enfant une scène différente. Utilisez pour la révision.
    • Cette histoire fait partie d'une plus grande histoire sur la mort, l'enterrement et la résurrection de Jésus. Un moyen simple de raconter cette histoire consiste à ouvrir les œufs de Pâques en plastique, un à la fois.Chaque œuf révèle quelque chose sur l'histoire. Si vous racontez des histoires sur la mort, l’enterrement et la résurrection sur quelques semaines, essayez de répéter cette méthode toutes les semaines. Les enfants vont vraiment connaître l'histoire après ça! Cliquez ici pour apprendre à le faire.
    • Histoires sur la mort, l'enterrement et la résurrection de Jésus:
    • Consultez les idées d’enseignement de ce site Web pour trouver des idées adaptables à toutes les leçons.

    Autres ressources en ligne:



    Aides visuelles


    Mark 14 - Trial of Jesus - Scene 01 - In the high priest's courtyard Mark 14 - Trial of Jesus - Scene 02 - False witnesses
    Mark 14 - Trial of Jesus - Scene 03 - Declaration Mark 14 - Trial of Jesus - Scene 04 - Simon/Peter & the rooster
    Mark 15 - Trial of Jesus - Scene 05 - Jesus before Pilate Mark 15 - Trial of Jesus - Scene 06 - Barabbas released
    Mark 15 - Trial of Jesus - Scene 07 - Jesus flogged Mark 15 - Trial of Jesus - Scene 08 - Thorns & abuse
     

    Nombreuses autres séries d'images: ICI sarcastic

    Activités
     
    Documents complémentaires

    Un partage complet:

    • powerpoint

     

    • leçon biblique

    • trace écrite

     

    • document annexe

     


    Lettre de nouvelles
    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  RECRUTEMENT ET ASSIMILATION DE NOUVEAUX BÉNÉVOLESIl y a quelques années, j'aurais dit que le recrutement de bénévoles était l'une des parties les plus difficiles, sinon redoutées, de mon travail. J'enviais presque les gens qui travaillaient à des emplois réguliers, avec des gens payés pour travailler sous eux. Ces gens avaient un effet de levier; ils ont des chèques de paie à offrir. Je pensais que je devais d'une manière ou d'une autre convaincre des gens qui ont DÉJÀ un vrai travail de faire quelque chose pour AUCUN SALAIRE, faisant parfois un travail qu'ils n'aimaient pas vraiment et n'était pas toujours facile et amusant, en plus de leur vie déjà bien remplie et bien occupée. J'avais l'impression de culpabiliser les gens à faire quelque chose qu'ils ne voulaient pas faire ...

    Ensuite, Dieu a changé mon cœur et m'a montré qu'investir dans le ministère des enfants est un investissement précieux pour les gens, un moyen de construire les autres, d'accroître leur leadership et de leur donner une chance de faire une différence, d'utiliser leurs dons pour servir, grandir dans leur foi et rejoindre une équipe où ils pourraient être connectés avec les autres. 

    Dieu m'a montré toutes ces choses, et j'ai commencé à voir les volontaires comme quelque chose de plus qu'un corps chaud faisant un travail; mais en tant que dirigeants et serviteurs du Seigneur, en utilisant leurs dons spirituels et en faisant quelque chose d'important en équipe! Au lieu de redouter le recrutement, j'attends maintenant avec impatience l'occasion d'aider les gens à grandir en tant que leaders, à développer leurs compétences et leurs dons, et à servir dans l'un des domaines les plus précieux du ministère. J'adore partager la vision du ministère des enfants et voir les gens s'en réjouir!

    Les personnes qui servent dans le ministère des enfants ne sont pas MES bénévoles, travaillant pour moi - elles font partie d'une équipe qui travaille ensemble pour le Seigneur. Elles font partie d'une culture qui valorise le ministère des enfants. Elles servent dans des domaines qui les passionnent. Elles s'approprient leur ministère. Et elles sont toujours à la recherche de gens passionnés et doués pour se joindre à elles dans cet incroyable ministère! CELA recrute maintenant à son meilleur! Voilà ce que ça devrait être! 

    Nous accueillons régulièrement de nouveaux bénévoles dans notre équipe de ministère pour les enfants, car nous sommes toujours à la recherche de personnes dont les dons et les passions correspondent à certains rôles dans le ministère des enfants. Des bénévoles passionnés et enthousiastes sont les meilleurs recruteurs (plus d'informations sur la fidélisation des bénévoles dans un autre poste). 

    La partie importante intervient APRÈS la demande ou l'intérêt initial. Ce que vous FAITES avec ces gens qui disent initialement OUI à servir, importe plus que de recevoir le «oui», car cela détermine combien de temps ils resteront et à quel point ils seront heureux! Voici nos 5 étapes pour assimiler de nouveaux bénévoles. 

    Puisque nous avons une équipe de direction impressionnante dans le ministère des enfants, ce qui est cool, c'est que je ne suis pas le seul à recruter, former et assimiler! Nous avons des chefs de ministère dans divers domaines du ministère, et ils sont habilités et équipés pour effectuer toutes ces étapes au sein de leurs propres équipes. 

    1. Remplissez une demande de bénévolat
    C'est la première chose que nous demandons aux gens de faire s'ils souhaitent servir. Remplissez la demande (ci-dessous, si vous voulez la voir) et validez-la. Nous faisons une vérification des antécédents de tous nos bénévoles, c'est donc lorsque nous obtenons leur autorisation, et exécutons la vérification des antécédents judiciaires. ** Nous nous assurons également, via l'application, qu'ils respectent nos autres politiques de sécurité des bénévoles, comme une fréquentation de l'église de 6 mois pour les rôles de supervision (3 mois pour les rôles de non-supervision).

    2. Rencontre avec le pasteur des enfants ou le chef du ministère 
    Je me retrouve avec tous nos nouveaux bénévoles pour une brève réunion - parfois le déjeuner ou le café; pas toujours. Parfois, la réunion n'est qu'une conversation avant ou après l'église. S'ils servent dans une zone où ils relèvent directement d'un autre chef, alors ce chef aura cette réunion. L'objectif est de donner un aperçu du ministère des enfants et juste de faire connaissance avec la personne, de répondre à toutes les questions qu'elle a. Nous parlons également de dons spirituels et essayons de déterminer les dons de la personne. Si quelqu'un ne connaît pas ses dons spirituels, nous avons une évaluation que nous pouvons lui donner. Une fois qu'ils connaissent leurs dons et leurs forces spirituels, nous cherchons un endroit où ils peuvent servir là où ils peuvent utiliser au mieux leurs dons. 

    3. Formation 
    Chaque année, nous organisons une série de formations obligatoires pour tous les bénévoles et responsables du ministère de nos enfants. Il se compose de 2 réunions les mercredis soirs d'août, avant le coup d'envoi de notre semestre d'automne (nous avons essayé des moments différents, et cela a semblé fonctionner le mieux pour notre groupe). Nous essayons de rendre ces réunions amusantes et significatives. Nous les utilisons pour informer et rappeler à tout le monde nos politiques, ainsi que pour la constitution d'équipes et la diffusion de la vision, et nous dispensons également une formation approfondie en équipe pour des domaines spécifiques du ministère. Nous organisons également des sessions de formation en équipe tout au long de l'année pour différents domaines du ministère. Notre équipe de sécurité vient de recevoir une formation spécialisée pour leurs volontaires, et d'autres chefs de ministère organisent leurs propres sessions de formation pour les volontaires. C'est quelque chose qui se passe toujours bien en général. C'est toujours le bon moment pour faire partie de l'équipe et venir à une réunion de formation! Nous sommes toujours à la recherche de moyens pour développer nos équipes et valoriser les leaders. Parfois, nous allons à des conférences ensemble.

    4. Formation pratique 
    La quatrième chose que font les nouveaux bénévoles est de venir observer et d'aider un autre bénévole expérimenté, qui peut enseigner par l'exemple. Une erreur que j'ai l'habitude de faire est de sauter à cette étape avant les autres, de simplement jeter des gens sans les bases. Nous aimons jumeler de nouveaux bénévoles avec des bénévoles et des dirigeants expérimentés, afin qu'ils puissent poser des questions et apprendre les uns des autres. Cette partie est importante et appréciée par les nouveaux membres de l'équipe!

    5. Évaluer
    Il est toujours important de suivre les nouveaux membres de l'équipe et d'évaluer - personne n'est jamais «enfermé» dans un certain rôle ou une certaine position. Si ce n'est pas un bon ajustement, nous voulons les déplacer vers un nouvel emploi où ils peuvent s'épanouir et profiter! Si nous avons fait les 4 premières étapes efficacement, généralement les gens sont au bon endroit, mais nous aimons toujours faire savoir aux gens qu'il n'y a rien de mal à essayer un endroit différent pour servir, pour trouver la bonne personne! 

    Nous ne voulons pas seulement des corps chauds dans une pièce, faisant un travail dont ils se moquent. Nous voulons des membres de l'équipe énergiques et visionnaires, qui aiment servir et sont au bon endroit pour que Dieu les utilise le plus efficacement possible pour ses objectifs.

    Cela fait une énorme différence dans l'énergie et la culture du ministère des enfants lorsque l'équipe est pleine de gens qui s'aiment et aiment servir dans le ministère des enfants, et cela donne également envie aux autres de se joindre à l'équipe pour faire partie de quelque chose de si grand pour le Royaume!

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  ASSURER LA SÉCURITÉ DES ENFANTS À L'ÉGLISELa meilleure façon de protéger les enfants est d'être proactif en matière de sûreté et de sécurité avec des plans, une préparation, des politiques et une formation.

    Nous prenons la sécurité des enfants très au sérieux et savons qu'elle doit toujours être au premier plan de nos préoccupations.

    Voici quelques-unes de nos politiques et procédures de sécurité. Pour plus de détails, téléchargez notre manuel du ministère des enfants.



    La maltraitance des enfants est l'une des plus grandes menaces pour une église. La meilleure façon de prévenir la maltraitance des enfants est d'être proactif en informant et en formant et en filtrant nos bénévoles. Nous exigeons que tous les bénévoles du ministère des enfants subissent une vérification nationale des antécédents criminels tous les deux ans, lorsqu'ils remplissent une demande de bénévolat.

    Voici plus de nos politiques de protection, comme décrit dans notre manuel.


    Politiques de protection de l'enfance


    I.   Nous prenons certaines précautions de sécurité pour aider à protéger nos enfants, nos familles, notre église et nos bénévoles.
    Présélection : Le processus de sélection des bénévoles comprend une demande de bénévolat, une vérification approfondie des antécédents criminels, une réunion avec le pasteur des enfants, une présence à l'église obligatoire de 3 mois (6 mois pour les superviseurs) et des séances de formation obligatoires pour tous les bénévoles du ministère des enfants.

    La vérification des antécédents - Tous les volontaires subiront une vérification des antécédents afin de servir dans le ministère des enfants; la vérification des antécédents est valable 2 ans. Personne ne sera en mesure de servir s'il ne réussit pas la vérification nationale des antécédents criminels. Personne ne peut servir dans aucun domaine du ministère des enfants s'il a des antécédents d'abus sexuel de quelque nature que ce soit ou de tout autre crime violent. Si des drapeaux rouges sont apparents sur la vérification des antécédents d'une personne, cette personne doit passer l'approbation de 3 personnes: 1) Pasteur des enfants, 2) Le conseil d'administration local, 3) Le pasteur principal ou pasteur exécutif, afin de servir dans tout capacité du ministère de l'enfance.

    II.  Environnement sûr
    Ces politiques compliquent les abus et facilitent la réfutation des fausses accusations.
    a. Règle de deux adultes - un minimum de deux adultes non liés doit être dans une salle avec des enfants en tout temps.
    b. Politique de porte ouverte - une porte doit avoir une fenêtre transparente ou la porte doit rester ouverte en tout temps.
    c. Politique relative aux salles de bains, WC - aucun adulte ne doit être seul dans une salle de bains ou WC avec un enfant à tout moment.
    d. Politique de 6 mois - tous les superviseurs doivent avoir fréquenté l'église pendant au moins 6 mois.
    e. Ratio enseignant / enfant - crèche 1/5; préscolaire 1/9; élémentaire 1/16
    f. Identification des bénévoles - tous les bénévoles du ministère des enfants doivent porter une lanière, une chemise ou un porte-nom s'identifiant comme bénévoles.
    g. Formation au toucher approprié et au toucher inapproprié
    h. Gardien de sécurité - un gardien de sécurité général formé sera en service pour patrouiller sur le terrain de l'église et en particulier la zone du ministère des enfants pendant les services aux enfants.


    III.              Définir et signaler les abus  - Les dirigeants de l'Église sont des déclarants obligatoires, ce qui signifie que si vous soupçonnez des abus envers les enfants, vous devez le signaler.

    a. Première étape - Faites votre rapport au pasteur des enfants.

    IV.           Accidents, urgences et sécurité
    a. Urgences médicales / premiers soins - des animateurs qualifiés en RCR et en premiers soins certifiés seront disponibles pendant chaque service, et une trousse de premiers soins sera disponible dans chaque zone du ministère des enfants. Pour obtenir des instructions, voir Plan d'action d'urgence.
    b. Doit remplir un rapport d'incident pour tous les accidents ou incidents qui se produisent. 
    c. Pour les urgences météorologiques, les urgences d'intrusion et les urgences d'incendie, voir Plan d'action d'urgence.
    d. Système d'enregistrement - Notre système d'enregistrement existe pour garantir que les enfants sont pris en charge par les bons parents / tuteurs. Tous les enfants doivent être enregistrés et sortis en suivant nos procédures. Les enfants ne seront pas libérés tant que le parent / tuteur n'aura pas remis une carte de réclamation, correspondant à l'enfant. 

    Talkies-walkies
    Il y a un talkie-walkie dans chaque pièce, ainsi qu'avec notre responsable de la sécurité, le pasteur des enfants et un représentant du sanctuaire principal de l'église, et les talkies-walkies seront allumés pendant chaque service, afin que notre équipe de direction puisse clairement et communiquer rapidement en cas d'urgence.

    Réseaux sociaux et politique des médias

    • Les enfants ne sont pas autorisés à utiliser un téléphone portable, un iPad (tablette) ou un ordinateur à l'église. 
    • Les adultes et les enfants ne sont pas autorisés à avoir d'interaction sur les réseaux sociaux. Les enfants et les adultes ne peuvent pas avoir de conversations téléphoniques ou textuelles privées et ne sont pas autorisés à avoir leurs numéros de téléphone portable. Les adultes qui font du bénévolat dans notre ministère pour les enfants ne sont pas autorisés à être amis Twitter ou Facebook (Instagram, Snapchat, etc.) avec les enfants du ministère des enfants.
    • Les bénévoles du ministère des enfants ne sont pas autorisés à publier des photos d'enfants sur leurs profils et sites de réseaux sociaux personnels. Les photos ne peuvent être publiées sur Facebook, Twitter ou site Web de l'église, par un responsable du ministère des enfants approuvé, et avec la permission écrite des parents sur un communiqué de photographie. Les noms et les informations personnelles des enfants ne seront pas publiés. 
    • Les bénévoles et les dirigeants ne doivent pas utiliser leur téléphone portable pendant leur service. Nous voulons pouvoir accorder toute leur attention aux enfants!   


    Politique maladie et santé

      • Aucun enfant ou volontaire n'est autorisé à venir au ministère des enfants à moins qu'il n'ait été sans symptôme pendant au moins 24 heures. Personne avec une maladie contagieuse, une éruption cutanée ou des poux, ne peut venir au ministère des enfants (Exemples de symptômes: vomissements, diarrhée, fièvre, éruption cutanée, toux, nez qui coule).
      • Si des enfants sont allergiques, ils doivent alerter le comptoir d'enregistrement, et nous l'imprimerons sur leur autocollant et alerterons leurs professeurs. Nous n'administrerons aucun médicament à un enfant.
      • Nous ne permettons pas d'arachides ou de produits contenant arachide dans aucune de nos salles.
      • Nous n'autorisons pas les bonbons et les collations sucrées dans aucune classe (sauf approbation du pasteur des enfants, pour une occasion spéciale)
    • Plan d'action d'urgence


    Y compris les urgences médicales, d'incendie, d'intrusion, de bombe, de catastrophes (tornade, tremblement de terre,...)

     sur place - nous avons une équipe d'infirmières, ainsi que des bénévoles et du personnel certifiés en RCR, certifiés en premiers soins et formés sur les DEA, qui sont disponibles à chaque service.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire