• Texte écoles bibliques

    Voici la (merveilleuse) découverte de la semaine, que je vous partage avec grand plaisir. Merci au responsable pour son autorisation.

    Quoi de beau? Des pistes de réflexion pour moniteurs, concernant des dizaines de leçons pour les 8-12 ans. Juste ICI.

    Un exemple, pour se faire une idée. "Ci-dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités. "

     

    Texte écoles bibliques

    Le Bon Berger et la Porte

     

    Deux paraboles qui expliquent le rôle de Jésus.

    Une parabole est une comparaison, là Jésus utilise deux images : le bon berger et le porte.
    (Mais, à noter que ce chapitre 10 de Jean est d’une extrême complexité, les images ne sont pas simples, mais mouvantes, il glisse d’une image à l’autre en les modifiant sans cesse,  du gardien à la porte elle même puis au berger, c’est difficile d’obtenir un découpage simple et clair pour les enfants. On peut lire dans l’ordre ou alors simplifier en lisant dans l’ordre suivant :

     

    Le Bon Berger:

    Lire : Jean 10 : 11-18  (et v. 3-4)

     

    (On peut sauter le v. 16 éventuellement qui dit autre chose : il parle des païens (non juifs) qui vont intégrer le christianisme alors que du temps de Jésus il n’y avait que des juifs autour de lui)
    Jésus Christ se compare à un berger. Image belle poétique et pleine de bonnes choses : dit comment Jésus est par rapport à nous.

    Le berger : guide les brebis, les conduit vers les bons endroits pour elles, il marche devant (qui m’aime me suive), il prend soin de chacune et les soigne, il les protège contre les agressions extérieures, il les connaît chacune par leur nom (voir v. 3-4) et les aime, s’en préoccupe vraiment, il est même prêt à mourir pour elles.

    Mais donc les brebis, ou les moutons c’est nous ! Aujourd’hui l’image pose problème, nous ne sommes pas des moutons qui suivent sans  réfléchir !  Mais du temps de Jésus, le mouton n’avait pas la même image. Il n’y avait pas de troupeaux immenses avec des bêtes anonymes, mais chaque famille avait une ou deux brebis, c’était leur seule richesse, et elles vivaient avec la famille, dans la maison, elles étaient en plus comme nos animaux de compagnie.

    Donc en plus, nous comptons pour Dieu, et nous sommes sa richesse et ses compagnons.
    Il connait chacun de nous par son nom. L’amour de Dieu n’est pas un amour global, mais personnel, il a de l’attention pour chacun.

    Et il ne force personne : il appelle, ceux qui veulent le suivre n’ont qu’à y aller. Et il montre le chemin en marchant devant, faire comme lui, marcher à sa suite

    Il emène vers des bons endroits : il donne la paix, bons pâturages, on est bien et on a tout ce qu’il faut avec lui.

    Les mauvais bergers (les mercenaires) : ceux qui n’aiment pas les brebis, donnent des conseils, proposent des choses, mais pas vraiment pour notre bien, parce que se fichent de nous en fait.
    Jésus est le bon berger qui est prêt à donner sa vie pour ses brebis.

    L’image avait déjà été utilisée dans l’Ancien Testament : Psaume 23 : « L’Eternel est mon berger ». A lire.

     

    La Porte

    Lire : Jean 10 : 7-10

     

    Autre image : Jésus se compare à une porte ouverte. Notre religion est une religion de liberté, on n’y est pas enfermé. Et même nous donne des horizons nouveaux, extraordinaires, sans rester enfermé dans notre vie un peu banale.

    Et même nous invite à aller dehors (v.3) pas religion de la secte où on reste enfermé entre soi dans la crainte, nous permet d’aller vers le monde sans peur de l’extérieur, confiance.

    Mais porte pour aller où ? Voir leçon précédente sur le berger : vers « les bons pâturages » : ce qui est bon pour nous.

    Cf Jean 14 : 6. « je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. ». Jésus est un bon chemin à suivre. Certes, mais « le seul » ? Non, on peut être très bien dans une autre religion ou même en étant athée, mais le chemin, c’est ce qu’il prêche : pas d’autre chemin de bonheur et de vie que le pardon, la grâce, le sevice et l’amour. (La haine, la violence, la vengence et l’égoïsme ne mènent qu’à la mort et au malheur).

    ( Autre porte dans Matthieu : Matth 7: 13-14 « Entrer par la porte étroite… » : ce chemin n’est pas toujours facile, c’est vrai.

     

    Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques

    Le Bon Berger

    Le Bon Berger

     

     

     

    Le loup et les brebis

    Le loup et les brebis


     

     

     

     

    « ECOLE du dimanche?Programme de centre aéré gratuit »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter