• Vidéos

     

    Leçons

     

    Leçon quatre: La porte pour les moutons

    Idée principale:  Jésus est la seule entrée au salut.

    Série : Cette étude fait partie d'une série de 8 parties sur les déclarations JE SUIS de Jésus. Suivez ce lien pour trouver les autres plans de leçon.

    Préparation des enseignants:

    • Lisez les références bibliques: Psaume 23.
    • Rassemblez: Bible; marqueurs effaçables à sec ou papier graphique et marqueurs; cerceaux, carrés de tapis ou ruban adhésif; balles à boules, sacs de fèves ou papier froissé; imprimables de bricolage; ciseaux; colle; crayons ou marqueurs
    • Prenez le temps de méditer sur les Écritures de cette semaine et pensez à votre propre vie. Vous êtes-vous laissé entraîner d'une quelconque façon par des voleurs?
     

     Références bibliques:

    • Jean 10: 1-10
    • Actes 4:12
    • Psaume 100: 3-4

    Jeu: Bergerie

    Le but de ce jeu est que chaque équipe essaie de collecter le plus de «moutons» dans leur «bergerie» dans un laps de temps donné. Divisez les enfants en quatre équipes. (Deux ou trois équipes fonctionneront si vous avez une petite classe.) Installez cinq cerceaux dans la salle pour ressembler aux cinq côtés d'un dé. (Un au centre de la pièce et un dans chaque coin.) Ce sont les «bergeries». Si vous n'avez pas de cerceaux disponibles, marquez les espaces d'une autre manière, en utilisant du ruban adhésif, des carrés de tapis ou tout ce que vous poulez avoir sous la main. Dans le cercle central, placez un tas de boules à boules, du papier froissé, des sacs de fèves, des boules de coton ou tout ce dont vous disposez. Ce sont les moutons. Il devrait y avoir suffisamment de «moutons» pour que chaque enfant puisse en avoir un pour le jeu, plus plusieurs extras. Environ trois moutons pour deux enfants devraient faire l'affaire. 
    Demandez à tous les membres de l'équipe de commencer en se tenant devant leur propre bergerie. Réglez une minuterie pendant cinq minutes. (Ou plus ou moins, selon la durée pendant laquelle vos enfants peuvent profiter de ce jeu.) Lorsque vous signalez, tous les joueurs courront vers le parc à moutons central et prendront un mouton. Les joueurs ne peuvent détenir qu'un seul mouton à la fois. Ils mettent ensuite ce mouton dans leur propre enclos et vont chercher un autre mouton. Les joueurs sont autorisés à voler des moutons d'autres bergeries. Le jeu se termine lorsque vous donnez le signal. (Cela peut être fait verbalement, en jouant de la musique tout au long du jeu, ou en allumant les lumières pour démarrer le jeu et en l'éteignant pour le terminer.)
    Chaque équipe compte le nombre de moutons qu'elle a collectés. L'équipe avec le plus de moutons gagne. Tous les joueurs courront vers le parc à moutons central et prendront un mouton. Les joueurs ne peuvent détenir qu'un seul mouton à la fois. Ils ont ensuite mis ce mouton dans leur propre enclos et sont allés chercher un autre mouton. Les joueurs sont autorisés à voler des moutons d'autres plis. Le jeu se termine lorsque vous donnez le signal. (Cela peut être fait verbalement, en jouant de la musique tout au long du jeu, ou en allumant les lumières pour démarrer le jeu et en l'éteignant pour le terminer.) 

    Variante: demander à un enfant de chaque équipe d'être le «protecteur» ou le «berger». Leur travail consiste à être le gardien de but ou le gardien de la bergerie de leur équipe. Ils peuvent étiqueter les joueurs qui viennent voler leurs moutons. Ces joueurs doivent ensuite amener un mouton de leur propre troupeau pour mettre celui dans lequel ils tentaient de voler. Le berger ne peut étiqueter qu'un joueur à la fois et doit rester à tout moment dans un pas de «taille normale» de son propre pli.

    Message:  Ouvrez dans la prière, puis dites: "Depuis quelques semaines, nous avons appris les sept déclarations de JE SUIS que Jésus a faites, qui sont enregistrées dans le livre de Jean. Chaque fois que Jésus dit «JE SUIS», on nous rappelle qu'il est Dieu. Chaque déclaration de JE SUIS nous révèle également une nouvelle partie du caractère de Jésus. Cela nous en dit un peu plus sur qui est Jésus. Jusqu'à présent, nous avons appris qu'il est le Pain de vie et remplit tous nos besoins spirituels. Nous avons également appris qu'il est la lumière du monde et qu'il illumine nos ténèbres spirituelles. Aujourd'hui, nous allons en apprendre davantage sur la troisième déclaration de JE SUIS de Jésus, qui se trouve dans Jean 10: 1-10. Je vais vous le lire maintenant, puis quand j'aurai fini, je veux que vous me disiez ce qu'est la troisième déclaration de JE SUIS de Jésus. (Lisez Jean 10: 1-10.)

    « 1 Je vous dis la vérité, quiconque se faufile par-dessus le mur d'une bergerie, plutôt que de passer par la porte, doit sûrement être un voleur et un bandit!  Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.  Le portier lui ouvre la porte, et les brebis reconnaissent sa voix et viennent à lui. Il appelle ses propres moutons par leur nom et les fait sortir.  Après avoir rassemblé son propre troupeau, il marche devant eux, et ils le suivent parce qu'ils connaissent sa voix.  Ils ne suivront pas un étranger; ils le fuiront parce qu'ils ne connaissent pas sa voix. »  Ceux qui ont entendu Jésus utiliser cette illustration ne comprenaient pas ce qu'il voulait dire 7, alors il leur a expliqué: «Je vous dis la vérité, je suis la porte des brebis.  Tous ceux qui sont venus avant moi étaient des voleurs et des voleurs. Mais les vrais moutons ne les ont pas écoutés.  Oui, je suis la porte. Ceux qui entrent par moi seront sauvés. Ils vont et viennent librement et trouveront de bons pâturages. 10  Le voleur a pour but de voler, de tuer et de détruire. Mon but est de leur donner une vie riche et satisfaisante. »

    Qui peut me dire quelle est la déclaration JE SUIS d'aujourd'hui? (Laissez un élève répondre.) C'est vrai. Dans ce passage, Jésus se fait appeler la porte des brebis. Cette déclaration peut être un peu déroutante pour nous, car nous ne vivons pas dans une société où il y a un tas de moutons partout. Les moutons et les bergers auraient pu être vus dans pratiquement tous les champs ouverts à l'époque de Jésus, donc tout le monde aurait su exactement ce que Jésus voulait dire quand il avait dit qu'il était la porte des moutons. Nous pouvons toutefois avoir besoin d'aide pour obtenir l'image. Alors laissez-moi vous peindre une image avec des mots. Fermez les yeux et écoutez mon histoire.

    Imaginez que vous êtes un mouton. Vous êtes un petit agneau laineux dans un grand, grand champ. Tous vos amis moutons sont autour de vous, et vous jouez et mangez et êtes heureux dans l'herbe verte et tendre. Vous prenez une grande et profonde respiration, et vous pouvez sentir toutes les jolies fleurs blanches et jaunes dans le champ autour de vous. Vous écoutez attentivement et vous pouvez entendre un ruisseau non loin de là où votre berger vous amène boire. Vous vous allongez et vous sentez le soleil chaud sur votre dos, le sol mou sous vos pieds, et vous sentez une douce brise chatouiller vos oreilles douces de mouton. Vous êtes un agneau heureux. Soudain, vous entendez une voix qui ressemble à de la musique à vos oreilles. C'est le meilleur son au monde, et il fait vibrer votre cœur, cogner, cogner dans votre poitrine. C'est ton berger! Il vous rappelle à la bergerie pour la nuit. Vous bondissez et suivez joyeusement votre cher berger jusqu'à l'enclos. Vous aimez votre enclos. C'est un petit enclos, juste la bonne taille pour votre troupeau. Il y a un autre enclos plus grand, plus proche de la ville que vous partagez parfois avec d'autres troupeaux de moutons, mais ce soir, vous restez dans cette petite bergerie. Vous regardez autour des parois rocheuses et savez que vous êtes en sécurité pour la nuit. Il n'y a pas de porte vers la bergerie, aucun moyen de vous enfermer en sécurité à l'intérieur, donc après qu'il a dit bonne nuit à chacun d'entre vous, le berger pose son bâton et se déploie dans l'ouverture de l'enclos, où vous avez traversé pour la nuit. Il devient la porte. Il dormira là toute la nuit et s'assurera que personne ne vienne blesser ses moutons. Vous regardez et le ciel. Le soleil orange commence à peine à se coucher, ce qui fait que les nuages ​​gonflés dans le ciel deviennent roses. Vous donnez un «baaaaa» satisfait avant de coucher la tête pour dormir. Vous êtes en sécurité dans votre bergerie, avec votre berger comme porte.

    (Après une brève pause pour laisser entrer l'histoire, demandez aux élèves d'ouvrir les yeux.) Cette histoire vous aide-t-elle à comprendre ce que Jésus dit dans Jean 10: 1-10? Quelqu'un voudrait-il me l'expliquer, dans ses propres mots? Pourquoi Jésus s'appellerait-il la porte des brebis? (Après avoir permis à un étudiant ou à deux de partager leur point de vue, expliquez.) À l'époque de Jésus, les bergers gardaient généralement leurs moutons dans l'un des deux types d'enclos. Un type d'enclos était un grand enclos trouvé dans les villes, où plusieurs bergers pouvaient garder leurs troupeaux, tous leurs moutons, tous ensemble. Ce type d'enclos avait une porte, gardée la nuit par un portier. Le matin, les bergers venaient appeler leur troupeau. Les brebis ne suivraient que leur berger parce qu'elles connaissaient sa voix, tout comme les brebis de notre histoire, et tout comme Jésus le dit dans Jean 10: 5. «Ils ne suivront pas un étranger; ils le fuiront parce qu'ils ne connaissent pas sa voix. »Le deuxième type de bergerie qui était courant à l'époque de Jésus était un petit enclos à la campagne. (N'hésitez pas à dessiner un simple enclos au tableau, si vous êtes si enclin.) Le berger garderait ses moutons ici par beau temps. Les murs de ces enclos étaient faits de tas de rochers, et il n'y avait pas de porte, juste une ouverture pour que les moutons puissent entrer. Pour garder ses moutons à l'intérieur et pour garder les animaux sauvages à l'extérieur, le berger se couchait à travers l'ouverture pour dormir. Jésus est la porte pour nous. Il nous garde en sécurité et nous protège de tout ce qui pourrait nous blesser. (N'hésitez pas à dessiner un simple stylo sur la planche, si vous êtes si enclin.) 

    Dans ce passage de Jean, Jésus mentionne les voleurs et les bandits. Au verset 10, il dit: «Le but du voleur est de voler, de tuer et de détruire.» Ces voleurs, explique-t-il au verset un, se faufilent par-dessus le mur de la bergerie! Maintenant, gardons à l'esprit que Jésus utilise une histoire pour raconter une vérité biblique ici. Tout au long de la Bible, les gens sont appelés des moutons. Nous y reviendrons un peu plus un autre jour. Pour l'instant, disons simplement que les moutons comptent sur leur berger pour tout dans la vie, de la recherche d'eau, au maintien en sécurité et au chaud, au lever quand ils tombent. Ils suivent le berger partout où il les mène. Donc, comme dans notre histoire, nous sommes des moutons. Jésus dit qu'il y a des voleurs et des bandits qui veulent entrer et nous voler! Dans Jean 10: 8, Jésus dit: «Tous ceux qui sont venus avant moi étaient des voleurs et des voleurs. Mais les vrais moutons ne les ont pas écoutés.» Ce qu'il veut dire par« tous ceux qui sont venus avant moi », ce sont les pharisiens, les personnes mêmes à qui il parle. Ils pensaient qu'ils détenaient les clés du salut, et ils ont dit aux gens qu'il y avait toutes ces règles qu'ils devaient suivre pour être saints devant Dieu, mais qu'ils n'avaient pas fait les choses qui comptent le plus pour Dieu, comme aimer les autres. Jésus leur dit qu'ils sont des voleurs et des bandits, volant des gens du royaume de Dieu en leur disant ces mensonges sur la façon dont ils doivent être sauvés! Mais les vraies brebis de Dieu, les gens qui le connaissent vraiment, savent mieux que de croire ces mensonges. comme aimer les autres. 

    Dites-moi, pensez-vous que nous avons des «voleurs et bandits» qui veulent voler des gens loin de Dieu aujourd'hui? Bien sûr. Il y a des gens, pour quelque raison que ce soit, qui ne croient pas que Jésus est le chemin pour aller au ciel et qui veulent tout faire pour convaincre les gens que Jésus n'est pas vraiment Dieu. Il y a d'autres gens qui disent qu'ils sont chrétiens, mais ensuite, comme les pharisiens, ils disent essayer d'amener les gens à croire des choses qui ne sont pas vraiment dans la Bible. Mais Jésus dit que les vrais moutons ne les écoutent pas. Nous n'écoutons pas les gens qui veulent nous éloigner de la vérité parce que nous connaissons la voix du berger. Nous savons ce que Jésus dit, donc nous ne nous laisserons pas confondre et prendre par des mensonges. Comment savons-nous ce que Jésus dit? (Permettez à quelques élèves de répondre et d'écrire leurs réponses au tableau.) Bien, nous lisons nos bibles, nous prions, nous lisons des dévotions et d'autres livres chrétiens et nous venons à l'église! Toutes ces choses nous aident à mieux connaître Jésus.

    Dans Jean 10: 6, il est clair que la foule ne comprend toujours pas, alors Jésus vient juste de le dire et le dit: (vv 7, 9) «Je vous dis la vérité, je suis la porte des brebis…  Oui, je suis la porte. Ceux qui entrent par moi seront sauvés. Ils vont et viennent librement et trouveront de bons pâturages. 10  … Mon but est de leur donner une vie riche et satisfaisante. »

    Quand Jésus dit qu'il est la porte des brebis, il dit qu'il est le chemin vers une bonne vie. Un bon berger prend grand soin de ses moutons et s'assure qu'ils ont tout ce dont ils ont besoin. Quelqu'un veut-il deviner quels sont les «bons pâturages» ici? Les «bons pâturages» et la «vie riche et satisfaisante» sont le salut! Lorsque nous sommes sauvés de nos péchés, cela signifie que nous pouvons aller au ciel et être avec Dieu pour toujours! Lorsque Jésus dit qu'il est la porte des brebis, il dit haut et fort, afin que personne ne puisse se méprendre, qu'il est le seul moyen de salut. Ayons un exercice d'épée pour le prouver. Nous allons chercher un autre verset de la Bible qui parle de Jésus. Retirez tous les signets de votre Bible et tenez-les au-dessus de votre tête. Quand je dis go, recherchez Actes 4:12. Aller!

    (Lisez ou demandez à un élève de lire Actes 4:12.) «Il n'y a de salut en personne d'autre! Dieu n'a donné aucun autre nom sous le ciel par lequel nous devons être sauvés.» Cela ne devient pas plus clair que cela. Jésus est le seul moyen de salut. Il n'y a pas d'autre moyen d'aller au paradis, quoi qu'on en dise. Nous ne sommes sauvés que lorsque nous entrons par la porte des moutons, lorsque nous suivons Jésus. Lorsque nous connaissons sa voix et que nous le suivons, nos vies sont remplies de bonnes choses. Voilà de bonnes nouvelles! Lorsque nous traversons Jésus et que nous vivons une vie riche et satisfaisante, nous pouvons dire avec le psalmiste dans le Psaume 100: 3-4: «Reconnaissez que le Seigneur est Dieu! Il nous a créés et nous sommes à lui. Nous sommes son peuple, le mouton de son pâturage. Entrez ses portes avec action de grâces; aller dans ses tribunaux avec louange. Remerciez-le et louez son nom. »

    Terminez dans la prière.

    Bricolage: La Porte.

    Faites des copies de la page à colorier de la porte et de la page du verset de la Bible pour chaque enfant. Demandez-leur de colorier les deux pages. Sur la page à colorier de la porte, coupez le long des lignes pointillées pour créer une «porte» qui s'ouvre le long du rabat. Sur la page du verset de la Bible, placez une fine ligne de colle le long de la ligne sombre. Assurez-vous de ne pas mettre de colle au fond, sinon vous collerez votre porte! Placez la page à colorier de la porte sur la page du verset de la Bible. Laisser sécher.

    Idées associées : Nous avons publié un autre plan de leçon basé sur les noms JE SUIS de Jésus . Utilisez-le comme un aperçu rapide avant ou après ces leçons. Pour une option musicale, présentez aux enfants cette nouvelle chanson de Jésus m'aime .

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vidéos

     

    Ceci est une leçon biblique sur la façon dont Jésus est la lumière du monde. Les enfants apprendront où la lumière est l'obscurité fuira. La leçon est suivie d'une activité artisanale au cours de laquelle les enfants fabriqueront leur propre interrupteur d'éclairage pour leur chambre à la maison. Vous pouvez utiliser cette leçon et bricoler à l'école du dimanche pour enfants ou à l'église pour enfants. Basé sur l'Écriture dans Jean 8:12 où Jésus dit: «» Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera jamais dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. »

    Facultatif : vous pouvez télécharger notre coloriage gratuit sur la lumière du monde de Matthieu 5:14

    Passage biblique: Jean 3: 16-21 , Jean 8:12
    Titre de l'histoire biblique: Jésus est la lumière du Monde
    Groupe d'âge cible: 1re - 5e année
    Calendrier cible: 30 minutes
    Contexte pédagogique original: Église pour enfants ou école du dimanche 
    Vous pouvez aider : veuillez laisser vos commentaires et suggestions pour ce plan de leçon. D'autres bénéficieront de vos idées.

     

    Objectif d'apprentissage: Les enfants apprendront que Jésus est la lumière du Monde, et que les vrais croyants ne voudront plus marcher dans les ténèbres et le péché.

    Matériel nécessaire: modèle en papier pour le couvercle de l'interrupteur d'éclairage, les marqueurs, les crayons de couleur, les crayons de couleur et les ciseaux

    Crochet:

    1. «Lorsque vous entrez dans une pièce sans fenêtre et que les lumières sont éteintes, pouvez-vous voir quoi que ce soit? Non parce qu'il fait noir! »
    2. «Que se passe-t-il si vous allumez l'interrupteur d'éclairage? Il n'y a que de la lumière dans la pièce et l'obscurité disparaît. »
    3. Astuce: Selon l'âge de vos enfants et le nombre de fenêtres dans votre classe, vous souhaiterez peut-être éteindre puis rallumer les lumières afin que les enfants puissent en faire l'expérience de première main pendant que vous en discutez.

    Livre:

    1. «Nous allons lire ensemble un passage biblique familier sur les ténèbres et la lumière. Peut-être que certains d'entre vous pourraient même en réciter une partie de mémoire. Le passage est Jean 3: 16-21. Vous avez peut-être entendu Jean 3: 16-17, mais aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur les versets 19-21. »
    2. Lisez à haute voix Jean 3: 16-21.

     

    Regardez:

    1. "Est-ce que quelqu'un pourrait me donner un résumé, qui est une version courte, des versets 16-18?" Cela peut être un enfant plus âgé qui connaît le passage et peut en synthétiser correctement le sens.
    2. «Les versets 16-18 peuvent être résumés comme ceci: Dieu nous a aimés, alors Il a envoyé Jésus mourir à notre place. Si nous croyons en Jésus et naissons de nouveau, nous aurons une vie éternelle. Jésus est venu pour nous sauver du péché et de la mort en mourant sur la croix à notre place. »
    3. «Maintenant, relisons les versets 19-21 lentement.» Relisez ces versets à haute voix.
    4. «Qui est la lumière dans ces versets? Jésus est la lumière. Dans Jean 8:12, Jésus dit: «Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. Alors Jésus est la lumière! "
    5. «Quelle est l'obscurité que les gens aiment au lieu de Jésus? Leur péché. "
    6. «Relisons le verset 20». Lisez à haute voix le verset 20.
    7. «Quand les gens aiment pécher et faire de mauvaises choses, ils ne veulent pas être près de Jésus et être dans la lumière. Quand ils pèchent, s'ils s'approchent de Jésus, ils verront à quel point leur péché est mauvais. Les gens qui aiment pécher ne veulent pas que leur péché soit mauvais. »
    8. «Pensez à ceci: avez-vous déjà pris un biscuit ou un bonbon supplémentaire quand on vous a dit de ne pas le faire? Ce serait du vol, ce qui est un péché et vous désobéissez également. Pourtant, vous avez probablement aimé prendre le cookie supplémentaire parce que vous le vouliez. Maintenant, repensez-y: vous êtes-vous fait prendre lorsque vous avez volé le biscuit ou le bonbon supplémentaire? Lorsque vous avez été pris dans votre péché, vous n'avez pas aimé cela. Les gens qui ne sont pas des disciples de Jésus aiment pécher jusqu'à ce qu'ils se fassent attraper. Ils aiment vivre dans l'obscurité. »
    9. «Mais si vous êtes un disciple de Jésus et que vous croyez en ce qu'il a fait pour nous sur la croix, alors vous n'aimerez pas vivre dans les ténèbres et le péché.» Lisez le verset 21.
    10. "Si nous sommes croyants, alors nous détestons notre péché et nous voulons rester dans la lumière près de Jésus."

    A noter:

    1. «Au début de notre leçon, lorsque j'ai éteint les lumières, que pouviez-vous voir? Rien parce qu'il faisait noir! »
    2. «Que s'est-il passé lorsque j'ai allumé l'interrupteur d'éclairage? Tout était clair dans la pièce et l'obscurité a disparu. »
    3. «C'est comme ça avec Jésus parce qu'Il est la Lumière. Lorsque nous sommes disciples de Jésus et que nous marchons avec lui, nous voulons rester loin des ténèbres. Oui, nous pécherons toujours, mais nous ne voudrons plus pécher. Nous détestons les ténèbres du péché et aimons la lumière de Jésus! »
    4. «Vous allez maintenant décorer un couvercle d'interrupteur d'éclairage que vous pouvez coller sur l'interrupteur d'éclairage de votre chambre à la maison. Chaque fois que vous allumez la lumière dans votre chambre, vous verrez l'obscurité disparaître. Vous vous souviendrez que Jésus est la lumière. "

    Bricolage de couverture de commutateur de lumière:

    Le modèle de ce bricolage peut facilement être fabriqué par l'enseignant à la maison.

    1. Mesurez les dimensions d'un couvercle d'interrupteur d'éclairage à interrupteur unique dans votre maison. Dessinez un rectangle de mêmes dimensions sur une feuille de papier blanc vierge.
    2. Dessinez un petit rectangle au centre qui sera découpé par les enfants pour s'adapter sur le commutateur réel.
    3. Tracez les deux rectangles avec un marqueur noir. Faites suffisamment de copies du modèle pour un par enfant.
    4. Après la leçon, les enfants décoreront leur modèle. Ils peuvent s'en inspirer ou écrire la référence Jean 8:12.
    5. Une fois la décoration terminée, ils découperont le gabarit et découperont le trou rectangulaire pour l'interrupteur.
    6. Lorsque l'enfant rentre à la maison, il peut coller son couvercle en papier sur le couvercle de l'interrupteur d'éclairage qu'il a déjà dans sa chambre.
     

    Besoin de plus d'idées : parcourez notre collection croissante de coloriages de l'école du dimanche ou consultez nos conseils pour enseigner à l'école du dimanche . Pour les enfants d'âge préscolaire, vous pourriez chanter Ma petite lumière.


    Leçon - Jésus est la lumière du monde

    Idée principale: Jésus est la lumière qui nous montre la sortie de notre sombre péché.

    Série : Cette étude fait partie d'une série de 8 parties sur les déclarations JE SUIS de Jésus. Suivez ce lien pour trouver les autres plans de leçon.

    Préparation des enseignants:

    • Lisez les références bibliques, Exode 13: 17-22, Jean 7-9, Apocalypse 21: 23-25, Lévitique 23
    • Rassemblez: Bible, marqueurs effaçables à sec ou papier cartonné et marqueurs, papier de contact transparent, papier de soie coloré (beaucoup de bleu et vert, et quelques morceaux d'autres couleurs), marqueurs permanents noirs, ciseaux
    • Prenez le temps de méditer sur les écritures de cette semaine et pensez à votre propre vie. De quelles manières choisissez-vous toujours de marcher dans les ténèbres spirituelles? Y a-t-il des «péchés secrets» que vous gardez cachés dans l'obscurité? Prenez le temps d'évaluer votre propre vie et priez pour que Dieu illumine toutes les ténèbres dans lesquelles vous habitez encore.
     

    Références bibliques:

    • Jean 1: 1-5
    • Jean 8:12
    • 1 Jean 1: 5-7
    • Psaume 119: 105
    • Jean 9: 1-7, 25

    Jeu: lumière rouge, lumière verte.

    La personne qui est «ça» est le feu stop, et l'objectif pour les autres enfants est d'être le premier à atteindre le feu stop sans être appelé. Le jeu commence avec le feu stop à une extrémité de la pièce, et tous les autres joueurs alignés épaule contre épaule de l'autre côté de la pièce, à environ 3m de distance. Le feu stop se tient dos aux autres et dit «feu vert». Les autres joueurs sont maintenant autorisés à se diriger vers le feu stop. À tout moment du jeu, le feu rouge peut crier «feu rouge». Les autres joueurs doivent immédiatement s'arrêter. Tout joueur surpris en train de bouger après que le feu de signalisation ait dit «feu rouge» est éteint. Le feu stop se retourne ensuite et dit «feu vert». Les joueurs peuvent se déplacer à nouveau vers le feu stop. Le jeu continue comme ça jusqu'à ce que tous les joueurs soient sortis (ce qui signifie que le feu rouge gagne), ou jusqu'à ce qu'un joueur atteigne et touche le feu stop pendant que le «feu vert» est en jeu. (Cela signifie que le joueur gagne et devient le nouveau feu stop.)

    Message:

    Commencez par la prière, puis dites, depuis deux semaines, nous apprenons qui est Jésus. La partie la plus importante du caractère de Jésus est qu'il est Dieu, le créateur parfait et aimant de l'univers. Chaque fois que nous entendons Jésus dire: «Je suis», on nous rappelle qu'il est Dieu. 
    La semaine dernière, nous avons appris que Jésus est le pain de vie qui remplit nos besoins physiques et spirituels. Aujourd'hui, nous allons examiner la deuxième déclaration JE SUIS de Jésus, qu'il fait deux fois. Il le dit d'abord dans le chapitre huit de Jean, puis à nouveau dans le chapitre neuf. 
    Avant de vous dire ce qu'est cette déclaration JE SUIS, voyons si vous pouvez le comprendre avec un petit indice. Je vais vous lire les toutes premières phrases de l'évangile de Jean. Voyez si vous pouvez comprendre d'après ce que j'ai lu ce qu'est la deuxième déclaration de JE SUIS de Jésus. La réponse est proche de la fin de ce que je vais lire, alors écoutez bien! (Lire Jean 1: 1-5.) «Au début, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle a existé au début avec Dieu. Dieu a tout créé par elle, et rien n'a été créé sans elle. La Parole a donné vie à tout ce qui a été créé et sa vie a éclairé tout le monde. La lumière brille dans l'obscurité, et l'obscurité ne peut jamais l'éteindre.»
    Qui peut deviner quelle est la deuxième déclaration JE SUIS de Jésus? (Permettez quelques réponses.) Lorsque Jean s'est assis pour écrire l'histoire de la vie de Jésus que nous appelons maintenant l'Évangile de Jean, il a estimé qu'il était important de dire que Jésus - qui est appelé ici la Parole - existait depuis le tout début des temps et a tout créé avec Dieu le père. 
    Jean a poursuivi en expliquant que la vie de Jésus était comme une lumière pour un monde sombre, et que l'obscurité ne peut jamais éteindre cette lumière. Quelle merveilleuse nouvelle! Jésus est cette lumière. Il est la lumière du monde. Lisons où Jésus lui-même fait cette déclaration JE SUIS. Ayons un exercice d'épée pour le trouver. Retirez tous les rubans, signets et doigts de votre Bible et tenez-les au-dessus de votre tête. Quand je dis allez, trouvez Jean 8:12. Aller! (Lisez ou demandez à un élève de lire Jean 8:12.) «Jésus a de nouveau parlé aux gens et a dit: 'Je suis la lumière du monde. Si vous me suivez, vous n'aurez pas à marcher dans les ténèbres, car vous aurez la lumière qui mène à la vie. » Quand je dis allez, trouvez Jean 8:12. Aller! (Lisez ou demandez à un élève de lire Jean 8:12.) «Jésus a de nouveau parlé aux gens et a dit: 'Je suis la lumière du monde. Si vous me suivez, vous n'aurez pas à marcher dans les ténèbres, car vous aurez la lumière qui mène à la vie. »

    Pour vraiment comprendre ce que Jésus dit ici, il est utile de regarder ses mots dans la grande image de ce qui se passait autour de lui à ce moment-là. Comme nous le savons tous, Jésus était juif. Le peuple juif a fait les choses d'une certaine manière et célébrait certaines fêtes, tout comme les gens de toutes les cultures le font aujourd'hui. L'une des fêtes que le peuple juif célébrait et célèbre encore aujourd'hui est appelée la fête des cabanes. Parfois, vous pouvez l'entendre appeler la Fête des Tabernacles ou Souccot. Ne laissons pas tous les noms déroutants nous décourager. Un stand ou un tabernacle est simplement une tente. La Fête des Cabanes rappelait au peuple de l'époque de Jésus, ainsi qu'au peuple d'aujourd'hui, comment Dieu avait conduit son peuple hors d'Egypte et à travers le désert. Pendant qu'ils marchaient la journée, Dieu les guidait avec une colonne de nuages. La nuit, il leur fournissait de la lumière avec une colonne de feu. Pendant leur voyage, ils ont dû déplacer le Tabernacle, qui était fondamentalement une magnifique tente géante où cela agissait un peu comme une église itinérante. C'était là que les prêtres pouvaient rencontrer Dieu. Ainsi, la Fête des cabanes se souvient de la façon dont Dieu a voyagé avec et guidé son peuple dans son voyage de 40 ans vers la terre promise.

    La fête des cabanes était une fête de huit jours célébrée dans la ville de Jérusalem. Le peuple juif parcourait des kilomètres et des kilomètres juste pour être à Jérusalem pour cette célébration. La Fête des cabanes avait lieu à l'automne, à peu près au moment où toutes les récoltes sont amenées des champs. C'était une période de grande fête, et il y avait beaucoup, beaucoup de choses différentes qu'ils faisaient (et font encore aujourd'hui) pour célébrer. Aujourd'hui, nous allons juste nous concentrer sur une petite partie des festivités. Eh bien, je dis peu, mais ce que je veux vraiment dire est grand. Vraiment gros. 75 pieds de haut, en fait! Pour leur rappeler la colonne de feu que Dieu avait l'habitude d'allumer leurs nuits alors qu'ils erraient dans le désert, le prêtre à l'époque de Jésus allumait quatre énormes candélabres. Ces candélabres étaient comme des lampes géantes avec une place pour quatre lumières. Ces candélabres de 75 pieds de haut étaient à l'extérieur du temple,

    Pouvez-vous imaginer à quel point cela devait être cool? Et ça va encore mieux. Jérusalem est construite sur une colline, avec le Temple à la partie la plus élevée de la colline. Ainsi, la lumière de ces candélabres géants pouvait être vue à des kilomètres à la ronde. Et rappelez-vous comment j'ai dit que les gens voyageaient de très loin pour venir à Jérusalem et participer aux célébrations de la fête des cabanes? Eh bien, beaucoup, beaucoup de ces personnes devraient camper à l'extérieur des murs de la ville, dans leurs propres tentes. Ils auraient donc de petites lampes dans leurs tentes pour éclairer la nuit aussi. Imaginez-vous debout dans le Temple, avec ces lumières brûlantes brillantes au-dessus de vous, et tout autour de vous, dans toute la ville, de petites lumières brûlent comme des étoiles dans les tentes des gens. Ce serait comme le meilleur feu d'artifice du 14 juillet que vous ayez jamais vu, mais en mieux, parce que ces lumières vous rappellent la direction aimante de Dieu. Tout le monde allait applaudir et célébrer lorsque les candélabres étaient allumés. Il y aurait de la musique et tout le monde serait rempli de joie.

    C'est la célébration qui se déroulait lorsque Jésus a fait sa deuxième déclaration JE SUIS. Nous ne savons pas exactement où se tenait Jésus quand il a dit: «Je suis la lumière du monde. Si vous me suivez, vous n'aurez pas à marcher dans les ténèbres, car vous aurez la lumière qui mène à la vie. »
    Mais je l'imagine debout au centre de la fête, dans le Temple, près des candélabres allumés.

     

    Alors, que voulait dire Jésus quand il a dit qu'il était la lumière du monde? Eh bien, quand on regarde tout ce qui se passait autour de lui, il est facile de voir qu'il disait qu'il est Dieu. Jésus dit qu'il est la lumière qui a conduit le peuple avec Moïse à travers le désert et loin de Pharaon. Il dit qu'il est le seul à pouvoir illuminer nos vies et nous conduire hors des ténèbres. Quelqu'un peut-il me dire à quelle obscurité nous sommes confrontés? (Laissez les enfants répondre.) L'obscurité à laquelle nous sommes confrontés n'est pas l'obscurité qui vient quand le soleil se couche. Les ténèbres que Jésus illumine et nous fait sortir sont notre propre péché. C'est la chose la plus importante à savoir dans toute notre vie: Jésus-Christ est la lumière qui nous fait sortir des ténèbres de notre péché. La Bible nous en dit plus à ce sujet dans 1 Jean 1: 5-7. "Voici le message que nous avons entendu de Jésus et que nous vous déclarons maintenant: Dieu est lumière, Nous mentons donc si nous disons que nous sommes en communion avec Dieu mais continuons à vivre dans l'obscurité spirituelle; nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous vivons dans la lumière, comme Dieu est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. »

    Avez-vous déjà été dans une pièce très, très sombre? Je veux dire, si sombre, tu ne peux même pas voir ta main devant ton visage? Vous devez être très prudent si vous essayez de vous déplacer, car vous pourriez rencontrer quelque chose. Il est presque impossible de dire où vous allez. C'est comme ça quand nous vivons dans des ténèbres spirituelles et choisissons de pécher au lieu de suivre Jésus. Nous ne pouvons rien voir clairement et nous ne pouvons rien faire de bien. Que se passe-t-il lorsque quelqu'un allume la lumière? Soudain, vous pouvez tout voir! C'est le message que nous recevons de ces versets et de Jésus. Il n'y a absolument aucune obscurité, aucun péché en Dieu. Si nous choisissons d'être dans l'obscurité, dans le péché, nous ne pouvons pas marcher en Dieu, dans la lumière, faire les bonnes choses. Lorsque nous choisissons d'être dans la lumière, Jésus nous purifie de toutes ces ténèbres et de ce péché. Il l'a fait en mourant sur la croix pour nous.

    Comment savoir quelles sont les bonnes choses à faire? Découvrons-le. Retirez tous les signets de vos Bibles et tenez-les fermés au-dessus de votre tête. Quand je dis allez, regardez Psaume 119: 105. Aller! (Lisez ou demandez à un étudiant de lire ce verset.) "Ta Parole est une lampe pour guider mes pieds et une lumière pour mon chemin." Ce verset dit que la parole de Dieu, la Bible, est ce qui nous guide et nous aide à connaître vrai du faux. Nous suivons Jésus dans la lumière lorsque nous faisons ce que dit la Bible. C'est pourquoi il est si important de lire votre bible et d'aller à l'église où vous pouvez en apprendre davantage sur ce que dit la Bible.

    Maintenant, nous avons presque terminé. Rappelez-vous qu'au début de la leçon aujourd'hui, j'ai dit que Jésus fait cette déclaration JE SUIS deux fois? Il a d'abord dit «Je suis la lumière du monde» lors de la Fête des tentes, entouré de lumières flamboyantes. La deuxième fois peut ne pas sembler aussi spectaculaire, mais c'est assez miraculeux. Écoutez pendant que je vous lis l'histoire, trouvée dans Jean 9: 1-7.

    Alors que Jésus marchait, il a vu un homme aveugle de naissance. «Rabbi», lui demandent ses disciples, «pourquoi cet homme est-il né aveugle? Est-ce à cause de ses propres péchés ou de ceux de ses parents? »

    «Ce n'était pas à cause de ses péchés ou de ceux de ses parents», a répondu Jésus. «Cela s'est produit pour que la puissance de Dieu soit visible en lui. Nous devons rapidement réaliser les tâches qui nous sont confiées par celui qui nous a envoyés. La nuit vient, et alors personne ne peut travailler. Mais pendant que je suis ici dans le monde, je suis la lumière du monde. »

     Puis il cracha par terre, fit de la boue avec la salive et répandit la boue sur les yeux de l'aveugle. Il lui a dit: «Va te laver dans la piscine de Siloé» (Siloé signifie «envoyé»). Alors l'homme est allé se laver et est revenu en voyant!

    Jésus a fait voir un aveugle! Cela a rendu les pharisiens, les chefs religieux de l'époque, très en colère. Peu leur importait qu'un homme aveugle et incapable de faire grand-chose puisse voir pour la première fois de sa vie. Ils étaient fâchés contre Jésus parce qu'ils pensaient que Jésus essayait de leur enlever le pouvoir. Jésus ne voulait pas avoir le pouvoir, il voulait seulement guérir les malades. Les pharisiens n'étaient pas physiquement aveugles, mais ils étaient spirituellement aveugles. Ils avaient le sauveur du monde, Dieu, debout juste en face d'eux, mais ils ont refusé de croire que Jésus est ce qu'il prétendait être. Ils se sont disputés avec tout le monde, y compris l'aveugle, sur qui devait être Jésus. Ils pensaient que Jésus devait être un pécheur. Bien sûr que non. Ils choisissaient simplement de rester dans l'obscurité au lieu de marcher dans la lumière de Jésus. L'homme qui était autrefois aveugle a bien répondu aux pharisiens au verset 25 du chapitre 9. Il a dit: «Je ne sais pas s'il est un pécheur», a répondu l'homme. "'Mais je le sais: j'étais aveugle, et maintenant je peux voir!'"

    En tant que disciples de Jésus-Christ, nous pouvons tous dire la même chose. Une fois, nous vivions dans nos propres péchés. Nous tombions dans l'obscurité. Mais maintenant, nous pouvons voir clairement, parce que Jésus, la lumière du monde, nous a conduits hors de l'obscurité de nos péchés et dans la lumière de sa vie.

    Terminez dans la prière.

     

    Bricolage: Vitrail lumière du monde

    Les élèves utiliseront du papier de contact transparent et découperont du papier de soie pour faire un vitrail suspendu représentant un globe superposé avec une grande croix. Distribuez des carrés de contact clair à chaque élève, le support toujours dessus. (6 "X 6" carrés au plus petit. Un pied carré par enfant serait bien.) Demandez aux enfants de dessiner un grand cercle qui occupe tout leur papier à l'aide d'un marqueur permanent noir. Rappelez-leur de ne pas mettre de marqueur sur leurs vêtements. Aider les élèves plus jeunes au besoin. Encouragez-les à faire le contour du cercle agréable et épais, sur la largeur de leur doigt. (Ou deux.) Imaginez cela comme le cadre métallique vu dans de vrais vitraux. Les lignes noires épaisses rendent les couleurs encore plus lumineuses. Au centre du cercle, tracez le contour d'une grande croix. Assurez-vous également que ce contour est épais. Prochain, permettre aux enfants de couper ou de déchirer le papier de soie en petits carrés. (Vous pouvez le faire avant le cours pour gagner du temps, si vous le souhaitez.) Une fois que tout le papier est en petits morceaux, aidez les enfants à décoller le support de leur papier de contact et à le poser sur la table devant eux, côté collant vers le haut. Ils prendront ensuite les morceaux de papier de soie et le poseront sur le papier de contact, les bords des morceaux de papier de soie se chevauchant légèrement, ne laissant aucune tache blanche. Les élèves utiliseront le bleu et le vert dans le cercle pour créer le monde et toutes les autres couleurs disponibles pour la croix (les couleurs vives telles que les rouges, les oranges et les violets fonctionneraient mieux.) Une fois le motif rempli de papier de soie, aidez le les étudiants à couvrir la conception dans un autre morceau de papier de contact clair, de sorte que le papier de soie est pris en sandwich entre les côtés collants de deux morceaux de papier de contact transparent. Aidez les élèves avec cela, car une fois que les côtés collants du papier de contact se rencontreront, ils seront très difficiles à séparer et pourraient ruiner l'art. Une fois que les deux morceaux de papier contact sont fixés et lissés, demandez aux enfants de couper le papier supplémentaire autour du cercle.




     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos

     
     



    Leçon pour les petits

    DEMANDEZ

    • Bonjour!
    • Avez-vous déjà eu soif? Pouvez-vous me dire ce que c'est que d'avoir soif? (La bouche et la gorge deviennent sèches; vous voulez vraiment boire quelque chose)
    • C'était une très bonne explication de ce que signifie avoir soif. Je vous remercie.
    • Pouvez-vous maintenant me dire ce qui vous aide à ne PAS avoir soif? (Eau, Sodas, Jus de fruits, etc.)
    • Ce sont toutes de bonnes réponses. Mais si tu avais vraiment soif et que je te donnais… oh, je ne sais pas… des crackerrs salés… Est-ce que ça aiderait ta soif? (Non!)
    • Pourquoi pas? [ pause pour les réponses ] Cela vous rendrait-il plus assoifé? Vraiment?
    • Ok, et si je te donnais ... un tas de sel! Cela aiderait-il? Non? Êtes-vous sûr (Noooon! Cela n'aiderait pas du tout!)
    • Alors que se passerait-il si nous continuions à boire et à manger des choses qui ne servaient pas à notre soif? Que nous arriverait-il?
    • Tu as raison… Nous ne nous sentirions pas très bien. Nous pourrions même mourir.

     

    DITES       

    • Donc, ce mot "assoiffé" est principalement utilisé de la manière dont nous venons de parler: notre gorge et notre bouche deviennent sèches et peut-être crues - et nous avons besoin de quelque chose de froid et humide pour l'améliorer.
    • Et si nous ne buvons pas quelque chose ou si nous buvons la mauvaise chose, notre corps ne se porte pas très bien. Nous ne nous sentons pas bien.
    • De manière différente, notre cœur, notre esprit et notre âme peuvent également avoir soif de l'amour de Dieu.
    • Mais vous savez ce que nous faisons parfois? Nous essayons parfois de donner à nos cœurs, nos esprits et nos âmes quelque chose d'autre pour cette soif.
    • Et cela ne marche pas très bien pour nous, tout comme manger des biscuits salés et des tas de sel n'aide pas les assoiffés.
    • Dans l'histoire des Écritures d'aujourd'hui, c'est le genre de soif dont parle Jésus avec la femme au puits.
    • La femme a donné à son cœur, à son esprit et à son âme assoiffés des choses qui ne lui ont pas procuré un sentiment de bien-être.
    • Et Jésus le sait.
    • C'est pourquoi il lui dit: "Demande de l'eau vive pour ne plus avoir soif."

     

    PARTAGEZ la bonne nouvelle

    • Et tu sais quoi? Parce que la femme au puits a écouté Jésus, cela l'a aidée à savoir ce dont son cœur, son esprit et son âme avaient besoin.
    • Cela l'a rendue tellement excitée qu'elle est allée partager avec tout le monde ce qu'elle avait appris.
    • Et cela a amené toutes les personnes de la ville à choisir d'aller écouter Jésus.
    • Alors Jésus resta là pendant deux jours de plus pour leur parler de la façon dont ils pouvaient recevoir l'amour de Dieu.
    • La même chose est vraie pour nous: si nous écoutons et apprenons de Jésus au sujet de l'amour et de la guérison de Dieu, nous pourrons alors mieux recevoir l'eau vive de Dieu et ensuite la partager avec ceux qui nous entourent.
    • Et c'est la bonne nouvelle pour aujourd'hui.

     

    Prière de clôture

    • Prions. C'est une prière qui se répète après moi.

    Cher Dieu,

    Merci pour Jésus…

    … Qui nous enseigne sur ton eau vive.

    Aidez-nous à recevoir puis à partager…

    … Ton eau vive.

    Merci et Amen.


     

    Cette leçon biblique pour enfants est basée sur Jean 4: 5-39, l'histoire de la femme samaritaine parlant à Jésus. Elle pourrait être utilisée dans l'église des enfants ou élargie pour une leçon d'école du dimanche pour les enfants. S'il vous plaît laissez des suggestions au bas de cette page.

    Histoire biblique : Jean 4: 5-39 
    Durée: 20 minutes

    Objectifs d'apprentissage : Après cette leçon….

    • Les enfants identifient clairement les personnes et les événements clés de ce passage en répondant à des questions et en reprenant des parties de l'histoire.
    • Les enfants expriment ce qu'ils ont appris sur Jésus et sa réaction au péché.
    • Les enfants expriment ce qu'ils ont appris en racontant aux autres ce que Jésus a fait pour eux.
    • Les enfants expriment leur compréhension de la connaissance que Jésus a de toutes choses.

    Curriculum Age visé : 3ème à 5ème année; les enfants plus âgés du primaire

    Matériel nécessaire :

    • Bible, Jean 4: 5-39 - Préparez à l'avance une copie avec les points importants mis en évidence pour assurer des explications spécifiques sur eux.
    • Aides visuelles - Jésus (au mieux si possible), femme samaritaine, disciples, puits de Jacob, carte montrant la Samarie
    • Matériel de bricolage - papier de format 8 x 11, marqueurs, autocollants

    Plan de leçon de Jésus et la femme samaritaine

    Établissez la leçon en expliquant brièvement les personnages clés de l'histoire en montrant les images de Jésus, de la Samaritaine, des disciples et en utilisant la carte pour identifier l'emplacement de Samarie et du puits de Jacob.

    Avant de lire l'histoire, divisez les enfants en deux groupes et demandez à un groupe d'identifier ce qu'ils apprennent sur la Samaritaine. Demandez à l'autre moitié des enfants d'identifier la réaction des disciples et des habitants de la ville à la rencontre de Jésus avec la femme.

     

    Lisez (et récapitulez) Jean 4: 5-39. Lisez avec différentes inflexions vocales et arrêtez-vous pour impliquer les enfants dans l'histoire. Renforcez la leçon en posant des questions. La femme est-elle venue seule au puits? Oui. Selon vous, quelle est la raison pour laquelle elle est venue seule? Elle ne voulait pas rencontrer d'autres femmes de la ville, car elle avait mauvaise réputation. Comment Jésus a-t-il traité la femme? Il lui a parlé avec gentillesse. Qu'est-ce qui a surpris la femme quand Jésus lui ait parlé? Elle était une Samaritaine et une femme (montrez à nouveau la carte de Samarie et parlez des préjugés des Juifs envers les Samaritains, car ils n'étaient pas des Juifs de sang pur). Comment les disciples ont-ils répondu à Jésus qui lui parlait? Ils ont été surpris, mais n'ont rien dit. Savez-vous que d'autres pourraient se demander pourquoi vous seriez ami avec eux? Dites aux enfants, «C'est difficile d'être une personne que les gens n'aiment pas. Quelles sont les raisons pour lesquelles nous pourrions ne pas parler à quelqu'un? » Comment les habitants de la ville ont-ils réagi aux paroles de la femme au sujet de Jésus? Ils sont allés le voir et ont fini par croire en lui.

    Lorsque vous avez fini de lire l'histoire, utilisez les images pour passer en revue les personnes et les événements importants de l'histoire.

    Demandez aux enfants de répondre à propos de leur devoir d'écoute. Qu'ont-ils appris sur la Samaritaine? Comment les gens de la ville ont-ils répondu à Jésus?

    Sélectionnez trois volontaires pour jouer la rencontre de Jésus avec la femme. Demandez à un enfant d'être Jésus, un autre femme samaritaine et le troisième narrateur. Divisez le reste des enfants en disciples ou en citadins.

    Rappelez aux enfants la vérité que le Seigneur aime tout le monde et a apporté le salut à tous, peu importe leur couleur ou leur race. Demandez aux élèves de fabriquer une simple carte en invitant quelqu'un à l'église avec eux ou en leur disant que Jésus les aime. Demandez aux enfants d’avoir un ami spécifique à l’école ou dans leur quartier pour lequel ils doivent confectionner la carte et donner à la semaine suivante. À ce stade, il serait bon de renforcer la vérité selon laquelle Jésus nous aime, quelles que soient les mauvaises choses que nous ayons faites.

    Évaluation de la leçon

    • Demandez à plusieurs volontaires de raconter l'histoire à la classe avec un jeu de rôle. Attribuez le rôle de Jésus, de la Samaritaine, de ses disciples et de ses habitants. Demandez au reste des enfants de raconter à tour de rôle une partie de l'histoire pendant que les autres enfants la jouent en silence. N'oubliez pas d'inviter les enfants en leur demandant: «Qu'est-ce qui s'est passé ensuite?
    • Demandez à un volontaire d’expliquer comment la Samaritaine a été transformée par sa rencontre avec Jésus, et à un autre d'expliquer le changement qui a affecté les habitants de la ville.
    • Donnez une liste des leçons possibles et demandez aux enfants de lever la main si cela vient de l'histoire.
      • Jésus assure le salut pour tous, peu importe le péché qu'ils commettent. Oui
      • Jésus guérit les malades et les aveugles. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.
      • Jésus sait ce que nous faisons, même si nous ne le lui disons pas au début. Oui.
      • Jésus a marché sur l'eau. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.
      • Jésus aime tout le monde. Oui.
      • Jésus a parlé dans les synagogues. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.

     

    Aides visuelles

     

     


    Galeries d'images extraites de Free Bible Images

    Jésus et la femme samaritaine

     


    Autres documents (Leçon et activités AEE)

    Activités

    Lettre de nouvelles

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos

     

    Leçon

    Fournitures Un seau et des éponges (non essentiel, mais utile)

    DEMANDEZ 

    • Bonjour
    • Avez-vous déjà joué à "Suivez le chef?"
    • Ouais? Bien! Nous allons jouer à quelque chose comme ça.
    • Nous allons jouer à "Suivez ce que dit le chef."
    • La façon dont fonctionne ce jeu est que le leader (ce sera moi) dira quelque chose et que tout le monde devra faire ce que le leader vient de dire.
    • Si vous ne pouvez pas faire ce que le chef dit, je vous laisserai quand même essayer la chose suivante.
    • Des questions? OK allons y.
    • «Grattez votre tête» (Pointez les enfants qui utilisent leur main gauche et dites: « Oh non, vous vous grattez avec la mauvaise main! Désolé, vous vous êtes trompés» .)
    • "Maintenant, touchez vos orteils" (Pointez les enfants qui ne se lèvent pas pour se toucher les pieds et dites: "Oh non, vous êtes censé vous lever quand vous le faites, désolé, vous vous êtes trompés!" )
    • Sortez un seau et dites ] "Va laver ma voiture."  
    • Dites-leur " je plaisante " avant que les plus sérieux s'enfuient! ]
    • Et cela conclut notre jeu de «Suivez ce que dit le chef»
    • Merci d'avoir joué à ce jeu. Vous faisiez tous de très bons sports. Mais laissez-moi vous demander ceci: le jeu vous a-t-il semblé très juste? [NOOOOON!]
    • Qu'est-ce qui a empêché ce jeu de fonctionner aussi bien que le jeu classique "Suis le chef?" [ Ne pouvait pas dire exactement ce que le chef voulait dire. Et le chef a essayé de faire en sorte que ses disciples fassent des choses pour lui, comme laver sa voiture. ]

     

    DITES    

    • Rappelez-vous comment notre activité s'est déroulée parce que nous allons en parler dans un instant.
    • Mais regardons d'abord ce qui se passe dans l'histoire des Écritures d'aujourd'hui: la plupart du temps, c'est que Jean-Baptiste nous dit toutes sortes de choses sur Jésus.
    • Jean nous dit que Jésus est l'Agneau de Dieu
    • Jean nous dit qu'il baptisa Jésus et que Jésus fut ensuite baptisé par le Saint-Esprit de Dieu.
    • Jean nous dit alors que Jésus baptisera du Saint-Esprit de Dieu.
    • Mais après tout cela, nous apprenons que Jean envoie deux de ses propres disciples pour suivre Jésus.
    • Et lorsque ces deux disciples commencent à poser des questions à Jésus, sa réponse est: "Venez et voyez."
    • Alors les deux disciples quittent Jean et vont suivre Jésus.

     

    PARTAGEZ la bonne nouvelle 

    • L'histoire d'aujourd'hui nous rappelle que d'autres personnes peuvent nous parler de Jésus, mais la meilleure façon d'apprendre au sujet de Jésus est de le suivre et de faire ce qu'il fait.
    • Suivre Jésus est le meilleur moyen d’apprendre de Jésus parce que Jésus n’est pas un leader qui nous dit simplement quoi faire.
    • Au lieu de cela, Jésus est un leader qui fait ce qu'il dit, afin que nous puissions voir exactement ce qu'il voulait dire.
    • Et comme nous l'avons vu il y a un peu avec «Suivez les instructions du chef», il est beaucoup plus facile et meilleur pour nous de suivre le chef au lieu de simplement suivre ses paroles.
    • Et c'est la bonne nouvelle pour aujourd'hui.

     

     Prière de clôture

    • Prions. C'est une prière qui se répète après moi.

    Cher Dieu…

    Aide-nous à suivre Jésus…

    … Qui nous montre…

    … Comment vivre mieux.

    Merci et Amen.  

     

    Aides visuelles

     

    Activités

     

    Lettre de nouvelles

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique