• vidéos

     
     



    Leçon

    Cette leçon biblique pour enfants est basée sur Jean 4: 5-39, l'histoire de la femme samaritaine parlant à Jésus. Elle pourrait être utilisée dans l'église des enfants ou élargie pour une leçon d'école du dimanche pour les enfants. S'il vous plaît laissez des suggestions au bas de cette page.

    Histoire biblique : Jean 4: 5-39 
    Durée: 20 minutes

    Objectifs d'apprentissage : Après cette leçon….

    • Les enfants identifient clairement les personnes et les événements clés de ce passage en répondant à des questions et en reprenant des parties de l'histoire.
    • Les enfants expriment ce qu'ils ont appris sur Jésus et sa réaction au péché.
    • Les enfants expriment ce qu'ils ont appris en racontant aux autres ce que Jésus a fait pour eux.
    • Les enfants expriment leur compréhension de la connaissance que Jésus a de toutes choses.

    Curriculum Age visé : 3ème à 5ème année; les enfants plus âgés du primaire

    Matériel nécessaire :

    • Bible, Jean 4: 5-39 - Préparez à l'avance une copie avec les points importants mis en évidence pour assurer des explications spécifiques sur eux.
    • Aides visuelles - Jésus (au mieux si possible), femme samaritaine, disciples, puits de Jacob, carte montrant la Samarie
    • Matériel de bricolage - papier de format 8 x 11, marqueurs, autocollants

    Plan de leçon de Jésus et la femme samaritaine

    Établissez la leçon en expliquant brièvement les personnages clés de l'histoire en montrant les images de Jésus, de la Samaritaine, des disciples et en utilisant la carte pour identifier l'emplacement de Samarie et du puits de Jacob.

    Avant de lire l'histoire, divisez les enfants en deux groupes et demandez à un groupe d'identifier ce qu'ils apprennent sur la Samaritaine. Demandez à l'autre moitié des enfants d'identifier la réaction des disciples et des habitants de la ville à la rencontre de Jésus avec la femme.

     

    Lisez (et récapitulez) Jean 4: 5-39. Lisez avec différentes inflexions vocales et arrêtez-vous pour impliquer les enfants dans l'histoire. Renforcez la leçon en posant des questions. La femme est-elle venue seule au puits? Oui. Selon vous, quelle est la raison pour laquelle elle est venue seule? Elle ne voulait pas rencontrer d'autres femmes de la ville, car elle avait mauvaise réputation. Comment Jésus a-t-il traité la femme? Il lui a parlé avec gentillesse. Qu'est-ce qui a surpris la femme quand Jésus lui ait parlé? Elle était une Samaritaine et une femme (montrez à nouveau la carte de Samarie et parlez des préjugés des Juifs envers les Samaritains, car ils n'étaient pas des Juifs de sang pur). Comment les disciples ont-ils répondu à Jésus qui lui parlait? Ils ont été surpris, mais n'ont rien dit. Savez-vous que d'autres pourraient se demander pourquoi vous seriez ami avec eux? Dites aux enfants, «C'est difficile d'être une personne que les gens n'aiment pas. Quelles sont les raisons pour lesquelles nous pourrions ne pas parler à quelqu'un? » Comment les habitants de la ville ont-ils réagi aux paroles de la femme au sujet de Jésus? Ils sont allés le voir et ont fini par croire en lui.

    Lorsque vous avez fini de lire l'histoire, utilisez les images pour passer en revue les personnes et les événements importants de l'histoire.

    Demandez aux enfants de répondre à propos de leur devoir d'écoute. Qu'ont-ils appris sur la Samaritaine? Comment les gens de la ville ont-ils répondu à Jésus?

    Sélectionnez trois volontaires pour jouer la rencontre de Jésus avec la femme. Demandez à un enfant d'être Jésus, un autre femme samaritaine et le troisième narrateur. Divisez le reste des enfants en disciples ou en citadins.

    Rappelez aux enfants la vérité que le Seigneur aime tout le monde et a apporté le salut à tous, peu importe leur couleur ou leur race. Demandez aux élèves de fabriquer une simple carte en invitant quelqu'un à l'église avec eux ou en leur disant que Jésus les aime. Demandez aux enfants d’avoir un ami spécifique à l’école ou dans leur quartier pour lequel ils doivent confectionner la carte et donner à la semaine suivante. À ce stade, il serait bon de renforcer la vérité selon laquelle Jésus nous aime, quelles que soient les mauvaises choses que nous ayons faites.

    Évaluation de la leçon

    • Demandez à plusieurs volontaires de raconter l'histoire à la classe avec un jeu de rôle. Attribuez le rôle de Jésus, de la Samaritaine, de ses disciples et de ses habitants. Demandez au reste des enfants de raconter à tour de rôle une partie de l'histoire pendant que les autres enfants la jouent en silence. N'oubliez pas d'inviter les enfants en leur demandant: «Qu'est-ce qui s'est passé ensuite?
    • Demandez à un volontaire d’expliquer comment la Samaritaine a été transformée par sa rencontre avec Jésus, et à un autre d'expliquer le changement qui a affecté les habitants de la ville.
    • Donnez une liste des leçons possibles et demandez aux enfants de lever la main si cela vient de l'histoire.
      • Jésus assure le salut pour tous, peu importe le péché qu'ils commettent. Oui
      • Jésus guérit les malades et les aveugles. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.
      • Jésus sait ce que nous faisons, même si nous ne le lui disons pas au début. Oui.
      • Jésus a marché sur l'eau. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.
      • Jésus aime tout le monde. Oui.
      • Jésus a parlé dans les synagogues. C'est vrai, mais ça ne fait pas partie de l'histoire.

     

    Aides visuelles

     

     



    Activités

    Lettre de nouvelles

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos

       
       

     

    Leçon

    10_Parable de pharisien et collecteur d'impôts

    Référence de la Bible: Luc 18: 9-14

    Emphase suggérée: Soyez humble et ne vous comparez pas avec les autres.

    1 étude de fond_BBB 2 histoire introduction_bbb 3 Raconter l'histoire_BBB 4 questions d'examen_BBB 5 activités d'apprentissage_BBB 6 Autres ressources en ligne_BBB

    Résumé de l'histoire:

    Jésus a raconté la parabole de deux hommes qui sont allés prier au temple. Le pharisien (que la plupart des gens trouvaient bon) avait trop d'orgueil et venait de dire à Dieu toutes les bonnes choses qu'il avait faites et comment il était meilleur que les autres. Un percepteur d'impôts (que la plupart des gens trouvaient mauvais) était humble et demandait simplement à Dieu de lui faire miséricorde parce qu'il était pécheur.

    Étude de fond:

    Nous connaissons le public exact de cette parabole. Jésus disait cette parabole à «ceux qui avaient confiance en leur propre justice et méprisaient tous les autres» (verset 9). C'est une chose d'être confiant en votre salut (par la justice de Jésus-Christ), mais c'en est une autre d'être confiant en votre propre justice.

    Jésus oppose deux attitudes différentes dans cette parabole. Jésus rend la parabole encore plus intéressante en utilisant des caractères inattendus pour représenter les attitudes.

    Dans cette parabole, un pharisien affichait une attitude de fierté incorrecte, même si les pharisiens jouissaient d'une grande estime religieuse de la part du peuple de l'époque. Les pharisiens étaient des érudits qui étudiaient les Écritures de l'Ancien Testament et développaient les traditions qui régissaient la religion juive de l'époque. Il s'agissait de ce que Paul a appelé plus tard la «secte la plus stricte» de la foi juive (Actes 26: 5). Ils étaient apparemment religieux, mais Jésus les qualifiait souvent d'hypocrites (Matthieu 3: 7).

    L’attitude correcte de l’humilité a été affichée par un percepteur d’impôts alors même que les percepteurs d’impôts de l’époque étaient méprisés par les Juifs. Parfois appelés "publicains", ces Juifs agissaient en tant qu'agents de recouvrement des taxes romaines. Leur travail consistait à collecter les taxes des Juifs. Ils avaient mauvaise réputation, car ils augmentaient souvent les taxes pour pouvoir prendre un pourcentage élevé. Ils étaient souvent considérés comme impurs parce qu'ils se mêlaient à des gentils et travaillaient le jour du sabbat. Ils étaient méprisés et pourtant, beaucoup d'entre eux se sont tournés vers Dieu lorsqu'ils ont entendu prêcher Jean-Baptiste (Matthieu 21: 31-32).

    Les heures de prière étaient programmées deux fois par jour (matin et soir) au temple. Les gens pouvaient aussi aller au temple à tout moment pour une prière privée.

    Même si le pharisien était extérieurement religieux, il avait un cœur plein d'orgueil. Il n'avait pas Dieu en tête lorsqu'il se rendait au temple pour prier. Il ne pensait qu'à lui-même. S'il s'était comparé à la perfection de Dieu, il se serait vu pécheur. Au lieu de cela, il a choisi un homme de mauvaise réputation (percepteur des impôts) et s'est comparé à lui. Nous ne nous verrons jamais sous un jour véritable tant que nous ne nous comparerons pas à Dieu (Matthieu 5:48).

    Le collecteur d'impôts de cette parabole est totalement humble devant Dieu. Il centre toutes ses pensées sur Dieu quand il prie. Il ne pense à personne d’autre et à ce qu’ils ont fait et n’ont pas fait. Il sait qu'il n'est pas digne, mais il se jette à la merci de Dieu.

    Autres écritures pour vous aider dans votre étude: Romains 3:23; 1 Jean 1: 9-10; Jacques 5:16;Proverbes 3:34; Jacques 4: 6, 10; 1 Pierre 5: 5-6


    Manière d'introduire l'histoire:

    Utilisez un marqueur fin et imperméable pour dessiner un visage sur un ballon. Gonflez légèrement le ballon afin qu'il ressemble à la tête d'un enfant. «Enfants, laissez-moi vous présenter Puffy. Puffy aime vraiment se vanter. Parfois, elle dit des choses comme: «Je ne suis pas belle aujourd'hui? (Soufflez un peu plus d'air dans le ballon) Parfois, elle dit à sa mère: "Maman, tu dois m'acheter beaucoup de cadeaux, car je suis la personne la plus gentille de toute la famille." (Soufflez un peu plus d'air dans le ballon.) "Pensez à plus de choses que Puffy pourrait dire pour se comparer aux autres. (Les enfants vous aideront à penser à certaines choses) et continuez à ajouter de l'air jusqu'à ce que le ballon apparaisse enfin. «Oh non, Puffy a juste trop pensé à elle-même. Elle a passé trop de temps à essayer de se comparer aux autres. Dans la leçon d'aujourd'hui, Jésus parle d'un homme qui aimait se comparer à d'autres personnes. Apprenons à propos de cette parabole. . . " 

    L'histoire:

    Avez-vous déjà rencontré des gens qui pensent être meilleurs que tout le monde? Ils aiment se vanter d'eux-mêmes. Ils pensent qu'ils sont plus beaux que les autres. Ils pensent qu'ils sont plus intelligents que les autres. Ils pensent qu'ils sont plus rapides, plus forts ou plus populaires que les autres.

    Il y avait des gens comme ça quand Jésus prêchait. Parfois, ils pensaient même que Dieu devrait les traiter mieux, simplement parce qu'ils étaient si bons.

    Jésus n'a pas aimé quand les gens ont pensé qu'ils étaient meilleurs que tous les autres. Il a dit que les gens qui pensaient comme ça avaient trop de fierté. Jésus a dit que les gens ne devraient pas être fiers. Au lieu de cela, les gens devraient être humbles.

    Être humble signifie que vous ne vous vantez pas de vous-même. Si vous êtes humble, vous ne vous attendez pas à ce que tout le monde vous accorde toujours un traitement de faveur.

    Jésus voulait que les gens fiers comprennent leur humilité, alors il leur a dit une parabole. Vous souvenez-vous de ce qu'est une parabole? Une parabole est une histoire simple qui nous aide à comprendre quelque chose de très important.

    Voici la parabole que Jésus a dite aux gens qui avaient trop d'orgueil:

    Deux hommes sont montés au temple pour prier. L'un était un pharisien et l'autre un collecteur d'impôts.

    Les pharisiens étaient des enseignants des Écritures et ils en savaient beaucoup sur la parole de Dieu. Mais quand ce pharisien a prié, il n'a pensé qu'à sa qualité. Il s'est levé et a prié: «Mon Dieu, je vous remercie de ne pas être méchant comme tous les autres. Je suis heureux de ne pas être méchant comme les voleurs et les tricheurs. Je suis heureux de ne pas être méchant comme ce percepteur des impôts là-bas. "

    Puis le pharisien continua à prier: «Seigneur, je suis si bon. Je donne beaucoup d'argent et je prie beaucoup. Je suis vraiment bien. "

    Que pensez-vous que Dieu a pensé à la prière du pharisien? (Laissez les enfants répondre.) Le pharisien n'était pas humble quand il priait. Il était trop fier de lui-même. Jésus a dit que le pharisien n’avait pas raison avec Dieu.

    Ensuite, le percepteur des impôts a prié. Parfois, les collecteurs d'impôts ont trompé les gens. C'était bien que ce percepteur ait voulu prier Dieu. Il ne s'est pas levé devant tout le monde. Il s'est tenu à distance et il a prié: «Mon Dieu, tu es si bon. Je suis désolé d'avoir mal agi. S'il vous plaît, aidez-moi à être meilleur. "

    Que pensez-vous que Dieu a pensé à la prière du percepteur? (Laissez les enfants répondre.) Le percepteur d’impôts était humble quand il priait. Il n'a pas pensé à quel point il était bon. Il pensa à quel point Dieu était bon. Jésus a dit que le percepteur d'impôts pouvait être heureux parce qu'il avait raison avec Dieu. 
    Après que Jésus ait dit la parabole, il a dit à chacun d'être humble devant Dieu et que Dieu les rendrait grands. 

    Façons de raconter l'histoire:

    Cette histoire peut être racontée en utilisant une variété de méthodes. Restez toujours fidèle aux faits énoncés dans la Bible, mais aidez les enfants à comprendre son sens en utilisant des pièces de théâtre, des aides visuelles, une inflexion de la voix, des interactions et / ou des émotions de l'élève. 

    Cliquez ici pour télécharger ces illustrations et diaporama. Soyez sélectif. Chaque enseignant est unique, utilisez uniquement les illustrations qui correspondent le mieux à la façon dont vous racontez l’histoire dans cette leçon. Trop d'illustrations peuvent prêter à confusion. Éliminez donc toutes celles qui couvrent d'autres histoires ou des détails que vous ne souhaitez pas souligner dans cette leçon.

    Questions de révision:

    1. Dans la parabole du pharisien et du percepteur des impôts, quelle prière a plu à Dieu? Celle du percepteur des impôts.
    2. Dans la parabole du pharisien et du percepteur des impôts, pourquoi Dieu n'était-il pas satisfait de la prière du pharisien? Au lieu de prier et de parler de Dieu, il ne s'est vanté que de lui-même, et a essayé de dire à Dieu en quoi il était meilleur que les autres.
    3. Dans la parabole de Jésus, pourquoi Dieu était-il satisfait de la prière du receveur des impôts et non de la prière du pharisien? Le percepteur des impôts a prié avec humilité, tandis que le pharisien a prié avec fierté.

    Activités d'apprentissage et bricolages:

    Activités:

    • Parlez aux enfants de la façon de prier (ne présumez pas que tous les enfants savent comment). Un moyen simple consiste à utiliser les mots JOY. Cela nous aide à nous rappeler de prier pour (J) Jésus d'abord - louange et remerciement, (O) Autres ensuite - aide pour les amis et les personnes dans le besoin, et (Y) Vous-même, dernières demandes concernant vous-même. Une chanson qui va avec est chantée sur l'air de «Jingle Bells». Les mots sont: JOY, JOY, cela devrait vraiment être, Jésus en premier, vous-même en dernier et les autres entre les deux.
    • Faites une prière en chaîne où chaque enfant prononce à tour de rôle une partie de la prière. Vous voudrez peut-être demander des demandes de prière aux étudiants et les écrire sur des cartes. Distribuez les cartes et laissez les enfants prier pour la chose sur leur carte.
    • Donnez un ballon à chaque enfant. Laissez les enfants se relayer pour faire des déclarations de fierté (se vanter d’eux-mêmes). Chaque fois qu'ils font une déclaration de fierté, ils devraient souffler un grand souffle dans le ballon. Bientôt, ils se seront tellement vantés que le ballon éclatera. Parlez du fait que la fierté n’est qu’un tas d’air chaud. Nous nous blessons et blessons les autres lorsque nous avons trop de fierté.
    • Écrivez les lettres FIERTE sur le tableau blanc / craie. Pensez aux mots relatifs à l'orgueil qui commencent par chacune des lettres. Par exemple, F est pour fausse idée de soi, I est pour Inconséquent, etc. Faites la même chose pour les lettres du mot «humilité».
    • Chantez des chansons sur l'humilité
    • Consultez les idées d’enseignement de ce site Web pour trouver des idées adaptables à toutes les leçons.

    Autres ressources en ligne:



    Aides visuelles

    http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-1.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-2.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-4.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-51.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-6.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-7.jpghttp://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2011/04/perumpamaan-orang-farisi-dan-pemungut-cukai-8.jpg



    Activités

     

    Lettre de nouvelles

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos


    Leçon

     

    12_Mary et MarthaRéférence de la Bible: Luc 10: 38-42

    Priorités suggérées: Faites de la fréquentation de l’église et de l’écoute des paroles de Jésus une priorité.

    1 étude de fond_BBB 2 histoire introduction_bbb 3 Raconter l'histoire_BBB 4 questions d'examen_BBB 5 activités d'apprentissage_BBB 6 Autres ressources en ligne_BBB

    Résumé de l'histoire:

    Jésus visitait la maison de ses amis, Marie et Marthe. Alors que Marthe était occupée à préparer le repas, sa sœur était assise aux pieds de Jésus et écoutait son enseignement. Quand Marthe s'est fâchée contre sa sœur pour ne pas l'avoir aidée, Jésus lui a dit que Marie choisissait de faire ce qui était le meilleur.

    Étude de fond:

    Seul Luc enregistre cet événement dans la vie de Jésus. Il se déroule dans le village de Béthanie. Bethanie se trouve sur le versant est du mont des Oliviers et se trouve à environ trois kilomètres de Jérusalem.

    Marie, Marthe et leur frère Lazare sont de bons amis de Jésus (Jean 11: 5). Après l'histoire d'aujourd'hui, nous lisons à nouveau à leur sujet lorsque Jésus ressuscitera Lazare d'entre les morts ( Jean 11: 1-44 ). Il s'est arrêté de les revoir une dernière fois, au début de la dernière semaine avant sa crucifixion ( Jean 12: 1-3 ).

    Vos élèves seront probablement ravis d'apprendre que Jésus avait des amis spéciaux. L'amitié est une partie si importante de la vie d'un enfant et savoir que Jésus avait des amis l'aidera à mieux se connaître.

    Marthe faisait preuve d'une grande hospitalité lorsqu'elle a ouvert son domicile à Jésus et aux autres disciples. Cela aurait pu signifier Jésus et les douze apôtres. Cela aurait pu inclure certains des nombreux autres qui voyageaient avec Jésus. Dans Luc 10, Jésus envoya 72 personnes voyager avant lui. Tout cela lui revint ( Luc 10:17 ). Il y avait aussi des femmes qui voyageaient avec Jésus ( Marc 15: 40-41 ).

    Proverbes 31: 10-27 donne un aperçu des tâches qu'une femme aurait dû accomplir pour s'occuper du ménage. La préparation de la nourriture n'aurait pas été facile. Chaque jour, les femmes se rendaient à un puits pour se procurer l’eau nécessaire à la préparation de la nourriture et aux tâches domestiques courantes. La femme de la maison aurait dû moudre le grain, cuire du pain, traire les chèvres et faire du fromage et du caillé. Cela a été fait à la première heure chaque matin. Les animaux devraient être abattus pour la viande. Des déplacements supplémentaires au marché auraient été nécessaires pour des invités supplémentaires.

    La majeure partie de la préparation des aliments aurait probablement été faite dans une cour extérieure. Cela aurait été préférable à l’intérieur plus sombre de la maison où la fumée d’un feu s’accumulerait. La cuisson aurait probablement été réalisée dans un grand four en argile ou en pierre dans la cour.

    En disant tout cela, il est facile de voir comment Marthe a dû se perdre dans les préparatifs. Comme c'était sa maison, elle aurait pu se sentir plus responsable du réconfort de Jésus et de ses amis. Quoi qu’il en soit, Marthe a commencé à ressentir le travail qu’elle faisait au lieu de prendre plaisir à fournir ce service.

    Préparer la nourriture n'était pas une mauvaise chose à faire. Jésus ne lui dit pas qu'elle aurait dû être avec Marie pour l'écouter. Cependant, il commente sur le fait qu'elle est inquiète et contrariée par beaucoup de choses quand elle pourrait faire ce que Marie fait.

    Marie avait probablement aidé aux préparatifs à un moment donné. Mais elle a fait le choix de venir écouter Jésus parler. Elle savait que chaque mot qu'il disait était précieux. Choisir d'écouter Jésus est toujours un bon choix.

    Faire du sport et dormir le dimanche matin ne sont pas une mauvaise chose, mais choisir d'être avec d'autres chrétiens et d'apprendre à connaître Jésus est toujours un bon choix.

    Manière d'introduire l'histoire:

    Demandez aux enfants d'imaginer ceci: vous êtes à la maison une nuit, endormis dans votre lit. Tu te réveilles parce que tu sens la fumée. Vous appelez votre père et votre mère et ils vous disent de vous dépêcher et de sortir de la maison. Papa dit: "Tu as le temps de prendre deux choses dans ta chambre." Bien sûr, c'est une histoire imaginaire. Dans la vraie vie, vous ne vous arrêtez pas pour obtenir quoi que ce soit. Vous voudriez juste vous éloigner du danger aussi vite que possible. Mais imaginons que vous ayez à choisir deux choses et que tout le reste va brûler. Que choisiriez-vous? (Laissez les enfants partager leurs réponses.)

    Il serait bon de choisir beaucoup de choses. Mais si vous n'étiez autorisé qu'à choisir deux choses, vous choisiriez probablement les deux choses les plus importantes pour vous. Dans l'histoire d'aujourd'hui, nous allons apprendre à propos de deux soeurs. L'une a choisi de faire une bonne chose et l'autre de faire quelque chose de plus important. 

    L'histoire:

    Note: Ceci est une courte histoire dans la bible. Ce serait peut-être un bon jour pour lire les versets directement de la Bible au lieu d’utiliser une aide visuelle. Pour une écoute plus active, demandez aux enfants de se lever lorsque quelqu'un dans l'histoire choisit une bonne chose. Ils devraient s'asseoir quand quelqu'un dans l'histoire ne choisit pas une bonne chose. Quand Jésus parle, les enfants doivent se tenir les mains contre les oreilles pour montrer qu'ils écoutent très bien.

    (L'histoire) Alors que Jésus et ses disciples étaient sur leur chemin, il est venu dans un village où une femme nommée Marthe lui a ouvert sa maison. (Marthe choisissait une bonne chose - levez-vous)

    Elle avait une soeur nommée Marie, assise aux pieds du Seigneur et écoutant ce qu'il disait.(Marie choisissait une bonne chose - continuez debout)

    Mais Marthe était distraite par tous les préparatifs à faire. Elle s'approcha de lui et lui demanda: «Seigneur, ça ne te fait rien que ma sœur m'a laissé faire le travail toute seule?Dis-lui de m'aider! (Assieds-toi, Marthe ne choisissait pas une bonne chose.)

    «Marthe, Marthe, répondit le Seigneur, tu es inquiète et contrariée par beaucoup de choses, mais une seule chose est nécessaire. Marie a choisi ce qui est meilleur et il ne lui sera pas enlevé. » (Tiens tes mains derrière tes oreilles car Jésus parle.)

    Maintenant, Marie et Marthe ont toutes deux choisi de bonnes choses dans l'histoire. Qui veut deviner qui a choisi la meilleure chose? 

    Façons de raconter l'histoire:

    Cette histoire peut être racontée en utilisant une variété de méthodes. Restez toujours fidèle aux faits énoncés dans la Bible, mais aidez les enfants à comprendre son sens en utilisant des pièces de théâtre, des aides visuelles, une inflexion de la voix, des interactions et / ou des émotions de l'élève. 

    0_LUMO_Mary_Martha_1024

    Le diaporama et l'ensemble des illustrations ci-dessus ne peuvent pas être visionnés ici sur ce site, mais peuvent être téléchargés directement à partir de http://www.freebibleimages.org/photos/lumo-mary-martha/

    Questions de révision:

    1. Avec quelles deux sœurs Jésus a-t-il mangé un repas? Marie et Marthe
    2. Quelle sœur a choisi de préparer à manger, et qui s'est assise et a écouté Jésus? Marthe a choisi la préparation, Marie a écouté Jésus
    3. Qui a choisi la meilleure chose, Marie ou Marthe? Marie

    Activités d'apprentissage et bricolage:

    Activités:

    • Préparez la nourriture de la manière dont elle était préparée à l'époque de Jésus.bMoudre du grain pour faire de la farine. Cuire du pain. Vous pouvez également acheter un type de pain qui contient des grains entiers. Laissez les enfants chercher les grains dans le pain. Buvez du lait de chèvre ou mangez du fromage de chèvre. Essayez des caillés (fromage cottage). Mangez des raisins, des olives, des raisins secs, des noix, du poisson et d'autres aliments que Jésus aurait pu manger.
    • Passez du temps sur le verset à mémoriser. Écrivez le verset au tableau. Demandez à toute la classe de dire le verset ensemble. Puis effacez quelques mots et demandez à tout le monde de répéter le verset ensemble. Continuez à effacer quelques mots de plus à chaque fois et à ce que tout le monde prononce le verset ensemble. Bientôt, vous aurez effacé tout le verset mais pourrez toujours le dire.
    • Divisez la classe en deux équipes et demandez-leur de s'aligner. Lorsque vous dites «allez-y», la première personne de chaque équipe se rend au tableau et écrit le premier mot du verset à mémoriser. Ils retournent dans leurs équipes et tapent dans la mains des personnes suivantes. Les membres de cette équipe se dirigent ensuite vers le tableau et écrivent le mot suivant du verset avant de marquer la personne suivante. La première équipe à finir le verset entier gagne.
    • Consultez les idées d’enseignement de ce site Web pour trouver des idées adaptables à toutes les leçons.

    Autres ressources en ligne:

     

    Aides visuelles

     

     

       
     
       


    Activités

     

    Lettre de nouvelles

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos


    Leçon

    5_sinful femmeRéférence de la Bible: Luc 7: 36-50

    Emphase suggérée: Jésus peut pardonner nos péchés.

    1 étude de fond_BBB 2 histoire introduction_bbb 3 Raconter l'histoire_BBB 4 questions d'examen_BBB 5 activités d'apprentissage_BBB 6 Autres ressources en ligne_BBB

    Résumé de l'histoire:

    Simon, le pharisien, a invité Jésus à venir chez lui pour le dîner. Simon n'a pas montré à Jésus les simples gestes d'hospitalité communs à cette époque, notamment de le saluer d'un baiser puis de laver ses pieds. Pendant le repas, une femme pécheresse est entrée dans la maison de Simon et a lavé les pieds de Jésus avec ses larmes et les a séchées avec ses cheveux. Elle était désolée pour ses péchés et Jésus lui a pardonné.

    Étude de fond:

    Les pharisiens constituaient un groupe de légalistes qui se sentaient souvent élites. Ils respectaient la loi de l'Ancien Testament et les nombreuses traditions non écrites. Beaucoup de pharisiens que Jésus a rencontrés étaient hypocrites dans le sens où ils obéissaient aux lois religieuses (Luc 7:30). Simon était un pharisien qui a invité Jésus à venir chez lui pour un repas.

    Le verset 49 nous dit qu'il y avait d'autres invités que Jésus. Plus loin dans l'histoire, nous découvrons que Simon n'a pas traité Jésus comme un invité d'honneur (versets 44 à 47). Les politesses du jour auraient dicté à Simon d'offrir à Jésus de l'eau pour se laver les pieds. Parfois, les domestiques lavaient les pieds des invités. Simon aurait dû accueillir son invité avec un baiser et oindre sa tête d'huile. Simon n'a fait aucune de ces choses pour Jésus même s'il l'avait invité à être son invité.

    Au premier siècle, les gens ne se seraient pas assis à une table sur des chaises pour prendre leur repas. Une table basse ou un tapis serait placé sur le sol et entouré de canapés bas ou de coussins. Au lieu de s’asseoir sur les coussins, il était courant de s’allonger. On pouvait se reposer sur un coude et utiliser l'autre main pour manger. Les jambes et les pieds étaient tournés vers l'extérieur afin que les personnes puissent s'asseoir les unes à côté des autres sans les pieds gênant ou à proximité des aliments. Cet arrangement a permis à la femme de monter derrière Jésus et de laver ses pieds pendant qu'il continuait à manger. Le pot en albâtre aurait été rond avec un long cou. Une pommade parfumée aurait normalement été mise sur la tête, mais elle a oint ses pieds avec calme et humilité.

    Il aurait été inouï pour une femme de toucher un pharisien. En plus d'être une femme, cette femme était également connue pour mener une vie pécheresse. Très probablement, elle était une prostituée. Cela le rendit encore plus honteux aux yeux de Simon. Si Jésus avait eu le souci de sa réputation comme les pharisiens, il n'aurait pas permis à cette femme de le toucher. Le fait qu'il non seulement l'ait permis, mais qu'il ait ensuite défendu sa défense montre à quel point il se souciait vraiment de cette femme. Il ne suffisait pas d'obéir strictement à la loi de l'Ancien Testament. Jésus savait qu'il devait aimer les gens. Il a montré une véritable préoccupation et un amour envers cette femme.

    La femme avait probablement déjà entendu Jésus prêcher. Il semble que son cœur était tendre et qu'elle voulait quitter la vie de péché qu'elle avait vécue. Simon ne se souciait pas de la femme. Tout ce qui lui importait, c'était le scandale. Lisez attentivement l'histoire et vous verrez que Simon n'a rien dit à haute voix au début (verset 39). Jésus a lu ses pensées.

    Jésus a fait preuve de compassion envers la femme en détournant l'attention d'elle et en la mettant sur Simon. Devant cet homme important et d'autres invités importants, Jésus montre à cette femme qu'elle était importante à cause de son cœur repentant. Seul Dieu peut pardonner le péché. Jésus a montré sa divinité en pardonnant à la femme.

    Manière d'introduire l'histoire:

    Apportez un bol d’eau chaude et une grande serviette en classe. Lavez les pieds des enfants. Pendant que vous faites cette conversation, expliquez comment les gens marchaient dehors en sandales. Parlez des rues poussiéreuses ou boueuses où les animaux marchaient. Les gens se lavaient toujours les mains et les pieds avant de manger. Qui voudrait manger avec les pieds puants de quelqu'un à proximité? Les gens étaient assis sur des coussins autour des tables basses, de sorte que parfois vous vous assoyiez très près de leurs pieds. Si je vous invitais à manger chez moi, la première chose que je ferais serait de vous donner un baiser sur la joue. Ensuite, je vous donnerais de l'eau pour vous laver les pieds, ou demanderais à un serviteur de le faire ou, si vous étiez un invité important, je pourrais même vous laver les pieds. Ensuite, je vous donnerais une pommade parfumée à mettre sur votre tête au cas où vous auriez chaud et seriez en sueur. Dans l'histoire d'aujourd'hui, Jésus a été invité chez quelqu'un pour un repas. Découvrons ce qui s'est passé. 

    L'histoire:

    Qui sait ce qu'étaient les pharisiens? Les pharisiens étaient des hommes religieux qui aimaient obéir à de nombreuses règles. Ils obéissaient à toutes les règles de la loi de l'Ancien Testament. Non seulement cela, ils obéissaient à toutes les règles établies par les autres religieux. Les pharisiens ont tellement parlé d'obéissance aux règles qu'ils ont oublié de penser à Dieu. Ils pensaient que toutes les règles étaient plus importantes que Dieu. Ils pensaient que les règles étaient plus importantes que les personnes. Ils n'aimaient pas ceux qui n'obéissaient pas aux règles comme eux.

    Jésus a rencontré un pharisien nommé Simon. Simon a invité Jésus chez lui pour manger. Quand Jésus arriva chez Simon, Simon ne lui donna pas un baiser. Simon n'a pas donné d'eau à Jésus pour se laver les pieds. Simon n'a pas offert d'huile parfumée à mettre sur sa tête. Jésus s'est allongé sur le coussin quand même. D'autres invités très importants mangeaient également avec Simon.

    Quelqu'un d'autre est venu chez Simon. Mais Simon ne l'avait pas invitée. La personne qui est entrée n'était pas quelqu'un qui aimait obéir à des règles comme Simon. C'était une femme qui avait été très mauvaise. Tout le monde savait que c'était une femme pécheresse. Pourquoi pensez-vous qu'elle était là?

    La femme pécheresse n'est pas venue voir Simon. Elle savait que Simon ne l'aiderait pas. Elle était désolée pour les mauvaises choses et elle l'avait fait. Elle savait que Jésus pourrait lui pardonner ses péchés.

    Pendant que tout le monde mangeait, la femme vint s'agenouiller derrière Jésus. Elle était si désolée pour ses péchés qu'elle a commencé à pleurer. Quand elle a vu que les pieds de Jésus n'avaient pas été lavés, elle s'est servie de ses larmes pour laver ses pieds. Elle n'avait pas de serviette, mais elle a utilisé ses longs cheveux pour sécher les pieds de Jésus. Puis elle prit son pot de parfum et le posa aux pieds de Jésus.

    Simon ne pouvait pas croire ce qu'il voyait! Il se dit: «Comment cette femme ose-t-elle entrer chez moi! Comment Jésus a-t-il osé la laisser le toucher et encore moins lui laver les pieds?Jésus ne savait-il pas suivre les règles? Jésus ne doit pas être un véritable enseignant. » Mais Simon n'a pas dit un mot à haute voix. Il a seulement pensé ces choses en lui-même.

    Jésus pouvait lire dans les pensées de Simon. Il a décidé de raconter une histoire à Simon. «Simon, dit Jésus, une fois, deux hommes ont emprunté de l'argent. Un emprunté 500 deniers et l’autre 50 deniers (le denier est une sorte d’argent). Au bout d'un moment, le prêteur a dit aux hommes qu'ils n'avaient pas à le rembourser. Ils pourraient garder l'argent. Selon vous, lequel de ces hommes a le plus aimé le prêteur d’argent?

    Simon: «L'homme qui devait le plus d'argent serait le plus heureux. Il aimerait le prêteur le plus. "

    La femme était comme l'homme qui devait 500 deniers. Elle avait fait beaucoup de mauvaises choses. Alors elle aimait beaucoup Jésus pour lui avoir pardonné.

    Jésus a dit à Simon: «Simon, tu m'as demandé de venir chez toi mais tu n'as pas embrassé ma joue, ni lavé mes pieds, ni donné de l'huile pour ma tête. Cette femme a embrassé mes pieds et les a lavés. Puis elle a mis de l'huile sur eux.

    Puis il a dit à la femme: «Je te pardonne de tous les péchés que tu as commis. Maintenant, tu peux aller en paix. » Selon toi, que s'est-il passé ensuite? 

    Façons de raconter l'histoire:

    Cette histoire peut être racontée en utilisant une variété de méthodes. Restez toujours fidèle aux faits énoncés dans la Bible, mais aidez les enfants à comprendre son sens en utilisant des pièces de théâtre, des aides visuelles, une inflexion de la voix, des interactions et / ou des émotions de l'élève. 

    Cliquez ici pour télécharger ces illustrations et le diaporama. Soyez sélectif. Chaque enseignant est unique, utilisez uniquement les illustrations qui correspondent le mieux à la façon dont vous racontez l’histoire dans cette leçon. Trop d'illustrations peuvent prêter à confusion. Éliminez donc toutes celles qui couvrent d'autres histoires ou des détails que vous ne souhaitez pas souligner dans cette leçon.

    Questions de révision:

    1. Quel était le nom du pharisien qui a invité Jésus à sa maison pour manger? Simon
    2. Qui a lavé les pieds de Jésus à Simon, la maison du pharisien? Une femme pécheresse
    3. Comment la femme a-t-elle lavé les pieds de Jésus? Elle les lavés avec ses larmes et séchés avec ses cheveux.
    4. Pourquoi la femme pécheresse a-t-elle lavé les pieds de Jésus? Simon ne les avait pas lavés. Et aussi pour remercier Jésus qui lui a pardonné ses péchés.

    Activités d'apprentissage et bricolage:

    Activités:

    • Aidez les enfants à dessiner une croix sur un morceau de papier. Parlez de ce que signifie pécher. Encouragez les élèves à écrire leurs péchés sur la croix. Veillez à le faire vous-même pour que les enfants sachent que vous avez également besoin de pardon.Permettez aux enfants de partager s'ils le souhaitent, mais n'appuyez pas dessus. Parlez de la façon dont nous avons tous besoin du pardon et du fait que Dieu (et Jésus) peut nous pardonner parce que Jésus est mort sur la croix. La discussion pourrait mener à une bonne discussion. Jésus peut-il nous pardonner tout péché? Certaines personnes sont-elles trop mauvaises pour être pardonnées? Trop beau pour avoir besoin de pardon? Et si vous n'êtes pas vraiment désolé? Terminez par une prière.
    • Chantez des chansons du recueil de chansons de l'église sur le pardon.
    • Pour que quelque chose soit amusant et pour aider les enfants à se souvenir de la femme qui lave les pieds de Jésus, écrivez ce qui suit sur les ongles des enfants à gauche: LUC-7 et à droite JESUS. Cliquez ici pour les instructions ici.Footprint Craft_Jesus pardonne à la femme
    • Jouez l'histoire. Vous voudrez peut-être «dresser une table» sur le sol et laisser les enfants s’allonger autour de celle-ci sur des coussins. Un enfant peut être Jésus, un autre Simon et quelqu'un peut être la femme.

    Bricolage:

    • Mélangez du parfum, de l'épice ou de l'extrait de vanille dans une peinture lavable (comme une peinture à la détrempe). Étalez une fine couche de peinture sur la plante des pieds des enfants et imprimez les images de l'empreinte.

    Consultez les idées d’enseignement de ce site Web pour trouver des idées adaptables à toutes les leçons.

    Autres ressources en ligne:


    Aides visuelles

    Extraite du site http://www.birminghamcitymission.co.uk/, voici une présentation de l'histoire de la femme pécheresse qui oint les pieds de Jésus (Luc 7). Elle s'adresse aux enfants jusqu'à 9 ans.

     

    Activités

     

    Lettre de nouvelles

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique