• "Beaucoup sont appelés, mais peu sont élus." Matthieu 22:14

     

    Un propriétaire a organisé une fête de mariage, mais lorsque les personnes invitées ne sont pas venues, il était en colère et a invité tous les méchants, les bons, les malades et les pauvres. Cependant, tous ceux qui ne portaient pas de robes à la fête de mariage ont été expulsés. Nous aussi, nous ne pouvons entrer dans le royaume de Dieu que lorsque nous portons la robe de Jésus.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos

     

     

    Leçon

    Textes bibliques: Matthieu 13.24-30, 36-46

    Objectif

    Aider chaque enfant à comprendre et à appliquer le message spirituel de deux des paraboles que Jésus a racontées.

    Préparation

    1. Etudiez, en vous aidant de la prière, Matthieu 13:1-9, 18-30, 37-43; Marc 4:14-20; Luc 8:11-15. Puis étudiez la leçon et décidez comment vous allez enseigner le récit tiré des Ecritures.

    2. Lectures supplémentaires: Marc 4:1-9; Luc 8:4-8.

    3. Choisissez les questions pour la discussion et les activités supplémentaires qui feront participer les enfants et les aideront le mieux à atteindre l'objectif de la leçon.

    4. Documentation et matériel nécessaires:

      1. Une Bible ou un Nouveau Testament pour chaque enfant.

      2. Une feuille pour chaque enfant avec la «Grille de mots cachés» ou cette grille agrandie à faire ensemble par toute la classe.

    Idées pour la leçon

    Demandez à un enfant de faire la prière d'ouverture.

    Pour capter l'attention

    Distribuez aux enfants les feuilles que vous avez préparées ou affichez la grande grille et demandez-leur de trouver le message qui est caché parmi les chiffres.

    Expliquez que lorsque Jésus instruisait les gens, il enseignait parfois en paraboles, qui sont de courtes histoires contenant des messages spirituels cachés.

    Récits tirés des Ecritures et questions et la parabole de l'ivraie. (Vous trouverez des idées pour enseigner les récits tirés des pour la discussion et l'application

    Enseignez aux enfants la parabole du semeur (une personne qui plante des graines). Expliquez que lorsque Jésus instruisait en paraboles, il utilisait des choses que les gens connaissaient bien pour enseigner des messages spirituels. Demandez aux enfants de bien écouter pour trouver les messages spirituels cachés tandis que vous commenterez ces paraboles.

    1. La parabole du semeur (Matthieu 13:1-9, 18-23; Marc 4:14-20; Luc 8:11-15)

      1. Les gens connaissaient bien quelque chose dont Jésus parle dans la parabole du semeur, de quoi s'agit-il? (Matthieu 13:3-8.)

      2. Lisez Matthieu 13:18-23, Marc 4:14-20 et Luc 8:11-15 avec la classe. A votre avis, que représente la semence? Que représentent les oiseaux qui mangent la semence? Que représentent les endroits pierreux? Que représentent les épines?

        Que représente la bonne terre? Que représentent les racines? Que représentent les soucis du siècle?

      3. Comment apprenons-nous la parole de Dieu?

      4. Comment recevons-nous la parole de Dieu? Quel genre de «terre» devons-nous être? (Matthieu 13:23.)

      5. Quel message spirituel caché se trouve dans la parabole du semeur?

    2. La parabole de l'ivraie (Matthieu 13:24-30)

      1. De quelles choses familières Jésus parle-t-il dans la parabole de l'ivraie?

      2. A votre avis, qui est le semeur dans cette parabole? Que représente le blé? Qui vient la nuit semer l'ivraie? Que représente l'ivraie? Que représente la moisson?

        Lisez Matthieu 13:37-43 avec les enfants et reposez ces questions.

      3. Lequel voulez-vous être, le blé ou l'ivraie? Pourquoi?

      4. Quel est le message spirituel caché dans cette parabole?

    Activités supplémentaires

    Vous pouvez utiliser l'une ou plusieurs des activités suivantes à tout moment de la leçon ou comme révision, résumé ou invitation à l'action.

    1. Faites un tableau semblable à celui qui suit pour aider les enfants à comprendre la signification des deux paraboles, ou écrivez les informations au tableau pendant que vous commentez les paraboles. Lorsque vous avez écrit toutes les informations, revoyez-les pour réviser. Les enfants pourraient recopier ces tableaux.

      PARABOLE DU SEMEUR

      La semence

      L'Evangile de Jésus-Christ ou la parole de Dieu

      Le terrain

      Le coeur de ceux qui entendent la parole

      Le long du chemin

      Ne comprennent pas

      Dans les endroits pierreux

      Entendent mais n'ont pas de racine; s'offensent facilement

      Parmi les épines

      Sont submergés par les soucis du monde et les richesses

      Dans la bonne terre

      Entendent et comprennent

      Les oiseaux

      Satan

      Les fruits

      Les bonnes oeuvres

      LA PARABOLE DE L'IVRAIE

      Le semeur

      Jésus-Christ et ses apôtres

      La bonne semence (le blé)

      Les disciples de Jésus

      Le champ

      Le monde

      L'ennemi

      Satan

      L'ivraie (la mauvaise herbe)

      Les disciples de Satan

      Les moissonneurs

      Les anges

      La moisson

      La seconde venue de Jésus

    2. Apportez n'importe quelle semence (fruit, légume, riz, blé, haricot). Discutez de ce dont une graine a besoin pour pousser et bien produire. Demandez aux enfants ce qui arriverait à la graine si elle était plantée sur le bord d'une route, dans un endroit pierreux ou parmi les épines. Comparez cela à l'accueil de la parole de Dieu dans notre coeur. Laissez les enfants expliquer quel genre de coeur correspond à chaque type de sol et ce dont l'Evangile à besoin pour pousser et produire de bons fruits dans notre vie.

    3. Ecrivez au tableau les mots oreilles, yeux et coeur.

      1. Que faites-vous grâce à vos oreilles? à vos yeux? à votre coeur? Demandez aux enfants de lire Matthieu 13:15. Qu'est-ce que Jésus nous a dit de faire avec ces parties de notre corps? Appliquez ce verset aux paraboles et à l'Evangile. Si nous entendons réellement la parole de Dieu, si nous y voyons la vérité et si nous faisons ce que Jésus attend de nous, à qui ressemblerons-nous dans ces paraboles?

    4. Demandez aux enfants de repasser, de colorier ou de souligner les lettres du message caché dans leur grille ou dans la grande grille, afin de faire ressortir les mots.

      Demandez à chaque enfant de citer une chose qu'il a apprise de ces deux paraboles.

    5. Lisez avec les enfants quelques autres paraboles se trouvant dans Matthieu 13 et aidez-les à en trouver la signification.

    Conclusion

    Témoignage

    Témoignez que Jésus-Christ est notre Sauveur et que si nous apprenons sa parole et gardons ses commandements, nous pouvons devenir semblables à notre Père céleste et retourner vivre en sa présence.

    Lecture à domicile

    Proposez aux enfants d'étudier chez eux Matthieu 13:1-9 pour réviser la leçon.

    Demandez à un enfant de faire la prière de clôture.

     

    Aides visuelles

     

     



     

    http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-1.jpg http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-2.jpg
       
    http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-3.jpg http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-4.jpg
       
    http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-5.jpg http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-6.jpg
       
    http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-7.jpg http://sekolahminggu.net/wp-content/uploads/2012/03/perumpamaan-lalang-di-antara-gandum-8.jpg
       


     

     

     

     

     

     

     

     




    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire

  • Dans ce contexte, accusé de démence, notre Sauveur présente habilement la parabole de la maison divisée.

    Une maison divisée (Marc 3: 22-30)

    Et les scribes qui sont descendus de Jérusalem disaient: «Il est possédé par Béelzébul» et «par le prince des démons, il chasse les démons». Et Il les appela à Lui et leur dit en paraboles: «Comment Satan peut-il chasser Satan? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas subsister. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne pourra pas tenir debout. Et si Satan s'est soulevé contre lui-même et est divisé, il ne peut pas se tenir debout, mais touche à sa fin. Mais personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, à moins qu'il ne lie d'abord l'homme fort. Alors il peut effectivement piller sa maison.
    «En vérité, je vous le dis, tous les péchés seront pardonnés aux enfants de l'homme, et quels que soient les blasphèmes qu'ils prononcent, mais quiconque blasphème contre le Saint-Esprit n'a jamais le pardon, mais est coupable d'un péché éternel» - car ils disaient: « Il a un esprit impur.

    Loi

    Beaucoup à l'époque de Jésus croyaient, et peut-être correctement, que les démons avaient la capacité d'accomplir des actes surnaturels. Il est important de noter que les démons sont des anges déchus. En conséquence, ils ont des pouvoirs, mais seulement par Dieu, c'est-à-dire complètement donnés et sous l'autorité du Seigneur. Cherchant à discréditer Jésus et saisissant les miracles de guérison, les scribes ont accusé Jésus de possession démoniaque. Jésus répond avec une logique claire. Était-il possédé par des démons, pourquoi tomberaient-ils devant lui? Pourquoi les agents de Satan travailleraient-ils les uns contre les autres?

    Puis Jésus les confronte avec peut-être l'expression de condamnation la plus décevante - qu'en le rejetant, ils ont blasphémé contre le Saint-Esprit, commettant le seul péché impardonnable . Rappelez-vous que l'œuvre du Saint-Esprit est d'apporter le salut aux incroyants par le message de l'Évangile de Jésus-Christ. En d'autres termes, rejeter Jésus en tant que Sauveur revient à rejeter l'œuvre du Saint-Esprit: la création de la foi salvatrice.

    Evangile

    Jésus déclare que tous les péchés seront pardonnés, même les blasphèmes. Jésus a accompli des miracles pour deux raisons importantes. Premièrement, il cherchait à soulager les souffrances de ceux qui souffraient des conséquences d'un monde déchu. Ce faisant, Jésus a annoncé son Royaume, la nouvelle création qui viendrait sur terre à cause de la croix du Calvaire et du tombeau vide. Deuxièmement, Jésus souhaitait convaincre ceux de son temps, et aujourd'hui, qu'il est bien le Fils de Dieu, le Tout-Puissant et l'homme réunis en un seul Sauveur pour la rédemption du monde. Il apporte le pardon, même des blasphèmes, par la foi.

    Idées pédagogiques

    La force et la division claire sont deux thèmes primordiaux de cette parabole. Essayez d'illustrer avec cette analogie sportive. Demandez aux élèves de lister leurs équipes sportives préférées. Insistez sur l'importance de savoir pour quelle équipe vous jouez et en quoi cela est essentiel pour réussir dans le jeu. Si possible, demandez à un élève d'expliquer le processus de sélection des joueurs de l'équipe au début de la saison. Soulignez l'importance de l'engagement de l'équipe. Si le temps et les installations le permettent, emmenez les élèves au gymnase et faites-les diviser en équipes.

    Tout d'abord, comparez le concept des équipes à la parabole de Jésus de la maison divisée. Chaque personne dans l'histoire de l'humanité, d'Adam au dernier avant le retour du Christ, est soit chrétienne, soit non. Il n'y a rien entre les deux. De plus, Jésus est le Seigneur et Sauveur du royaume des cieux, son «équipe». Rien, y compris le Diable et ses démons, ne peut arracher les chrétiens à Jésus. En faisant cette comparaison, prenez grand soin de clarifier que le diable, alors qu'il est le capitaine de l'autre équipe - c'est-à-dire les incroyants - n'est pas à la hauteur de Jésus-Christ. Jésus est le Dieu tout-puissant. Satan est un ange créé et déchu.

    Deuxièmement, expliquez qu'en tant que joueurs de l'équipe de Jésus, nous avons été «conçus» par l'œuvre de Son Saint-Esprit, non pas à cause de notre bonté ou de nos bonnes œuvres, mais plutôt par amour et miséricorde. De plus, à cause de son œuvre salvifique sur la croix, nous n'avons pas à craindre d'être condamnés pour nos péchés. Il nous garde pour toujours dans Son équipe, malgré nos péchés quotidiens.

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vidéos

     

    Leçon

    À retenir : nous devons nous préoccuper davantage de nos actions que du vocabulaire des autres

    • Juge : décider entre le bien et le mal
    • Hypocrite : quelqu'un qui prêche une chose et agit une autre

    Leçon - Lisez Matthieu 7: 1-5, Luc 6: 37-42

    Matthieu 7: 1-5 Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés. Car avec le jugement que vous jugez, vous serez jugés; et avec quelle mesure vous utilisez, il vous sera mesuré. Et pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère, mais ne considères-tu pas la poutre qui est dans ton propre œil? Ou comment diras-tu à ton frère: Laisse-moi chasser la paille de ton œil; et voilà, la poutre est dans ton œil? Toi hypocrite, jette d'abord la poutre hors de ton œil; et alors tu verras clairement pour chasser la paille des yeux de ton frère.

    Dans le Sermon sur la montagne, Jésus a enseigné que nous ne devons pas nous soucier de ce que les autres font ou ne font pas. Au lieu de cela, nous devons nous assurer que nous faisons ce qui est bien. Dans Matthieu 7: 1-5, Jésus montre que nous faisons souvent grand cas des fautes des autres. Pendant ce temps, nous négligeons souvent nos propres défauts. Il dit que c'est comme essayer de faire sortir un grain de poussière de l'œil de notre ami, alors que nous avons un énorme bâton dans l'œil. Nous devons d'abord prendre soin de nos propres problèmes et défauts, avant de dire aux autres comment résoudre les leurs.

    De quel genre de choses pourrait-on parler? Nous pouvons souvent voir des défauts chez les autres et ne pas les voir en nous-mêmes. Il est facile de repérer quelqu'un d'autre lorsqu'il est égoïste, fier, méchant, impitoyable ou malhonnête. Il est plus difficile de remarquer quand nous agissons de cette façon.

    Jacques 1: 22-25 Mais soyez des pratiquants de la parole, et pas seulement des auditeurs, vous trompant vous-mêmes. Car si quelqu'un est un auditeur de la parole et non un faiseur, il est comme un homme qui regarde son visage naturel dans un miroir: car il se voit et s'en va, et oublie aussitôt quel genre d'homme il était. Mais celui qui examine la loi parfaite, la loi de la liberté, et continue ainsi, n'étant pas un auditeur qui oublie mais un acteur qui travaille, cet homme sera béni dans son action.

    Comment sommes-nous censés juger notre propre comportement lorsque nous rationalisons ou excusons ce que nous faisons? Paul dit que nous avons un miroir sur lequel nous pouvons nous pencher - la Bible. Nous pouvons comparer la façon dont Jésus a agi, ou comment la Bible dit d'agir, à notre propre comportement. Que ferait Jésus dans cette situation? Qu'aurait-Il dit? Que dit la Bible sur ...? Rappelez-vous, chacun de nous doit répondre à Dieu - pas les uns aux autres.

    Juger ne veut-il pas dire que nous ne pouvons pas dire aux autres s'ils pèchent? Non. Jésus a souvent enseigné aux gens le bien du mal, basé sur la Parole de Dieu. Mais nous devons nous préoccuper le plus de nous-mêmes et aider les autres à surmonter le péché dans leur vie, plutôt que de chercher à trouver des défauts dans la vie des autres.

    Chant:  Ma petite lumière

    Vrai ou faux

    1. La Bible nous enseigne le bien du mal. V
    2. C'est bien si j'en choisis d'autres, parce que je suis parfait. F
    3. Nous devons nous préoccuper davantage de notre comportement que des autres. V
    4. Jésus a toujours pris la bonne décision. V
    5. Je prendrai toujours la bonne décision. F

    Activités

    • Bricolage
      • Pour les enfants d'âge préscolaire: Fabriquez un miroir à partir de carton et de papier d'aluminium. Collez une image d'une Bible sur le papier d'aluminium pour rappeler aux élèves que la Bible est leur miroir.
      • Pour les enfants plus âgés: remplissez un plateau d'objets, de tout ce qui se trouve dans la maison. Couvrir l'ensemble du plateau avec un chiffon. Donnez aux élèves 45 secondes pour voir le plateau. Puis recouvrez-le. Demandez-leur d'écrire autant d'objets qu'ils s'en souviennent. Discutez de combien ils se seraient souvenus de plus s'ils avaient eu plus de temps. Comparez ensuite l'exercice à l'étude de la Parole de Dieu. Plus nous passons de temps à l'étudier, plus nous la comprenons et nous en souvenons quand nous en avons besoin.
    • Verset à mémoriser
      • Jean 7:24 "Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez avec un jugement juste."
      • Jacques 1:22 "Mais soyez des pratiquants de la parole, et pas seulement des auditeurs, vous trompant vous-mêmes."

    Examiner les questions

     

     questions linguistiques

    1. Répétez le verset à mémoriser.
    2. Définissez ce que signifie juger quelqu'un.

      questions d'activité

    1. Mimez les actions de l'homme qui cueille la paille dans l'œil d'un ami pendant qu'un bâton est dans le sien.
    2. Alignez tout le monde dans la pièce. Démontrez que tout le monde est plus petit que quelqu'un et plus grand que quelqu'un d'autre. Discutez du même concept pour grandir en Christ.

      questions d'émotion

    1. Comment réagiriez-vous si quelqu'un de plus petit que vous vous appelait "petit"? (discuter)
    2. Comment éviter de juger ou de critiquer les autres?

    questions d'application

    1. Quel comportement devrait nous préoccuper le plus?
    2. Comment savoir si je suis agréable à Dieu?
    3. Nommez quelque chose sur votre comportement que vous aimeriez améliorer.

    questions de fait

    1. Jésus a-t-il jamais dit aux gens qu'ils commettaient un péché?
    2. Jésus a-t-il énuméré tous les défauts de tous ceux qu'il a rencontrés?

    réviser les questions

    1. Est-ce suffisant de savoir ce qui est bien? (ou devons-nous agir en fonction de ces connaissances?)
    2. Nommez 2 autres actions hypocrites.

     

     

    Aides visuelles

     

    Activités

     

    Lettre de nouvelles

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique